Étourdissements : 3 causes possibles

Les étourdissements se distinguent des vertiges et des pertes d’équilibre avec lesquels on les confond souvent. Ils se caractérisent par le sentiment d’avoir la « tête légère », qui tourne, par l’impression que l’on va s’évanouir. Des symptômes tels que des troubles visuels ou une perte d’équilibre complètent parfois le tableau. Nous allons faire le point sur trois causes possibles des étourdissements : l’anémie, l’hypoglycémie et les variations de tension artérielle.

Publicité

6755893-inline-500x333.jpg© Istock

L’anémie, une cause possible d’étourdissements

L’anémie se produit quand la personne voit son taux de globules rouges fortement diminuer, ce qui altère le transport de l’oxygène dans le sang. Cette diminution anormale du taux de globules rouges est due à une carence en fer, en vitamine C et B12 et/ou en acide folique. L’anémie se déclenche notamment chez les personnes à l’alimentation carencée, ou souffrant de maladies inflammatoires chroniques, ou chez les femmes pendant la grossesse ou les règles. En pareil cas, il est important d’adapter son régime alimentaire, en veillant à assurer un bon équilibre entre viande et poisson, fruits et légumes, céréales et produits laitiers.

Publicité
Publicité

L’hypoglycémie, à l’origine d’étourdissements, voire de perte d’équilibre

La personne qui souffre d’hypoglycémie a un taux de sucre insuffisant dans le sang. Cette baisse du taux de sucre dans le sang mène souvent à des étourdissements, parfois à des pertes d’équilibre, c’est-à-dire des difficultés à garder la position debout de façon stable. Cette hypoglycémie est révélatrice d’un problème hormonal : le fonctionnement de l’insuline. Elle se manifeste chez les personnes diabétiques, ou de manière réactionnelle, après un repas, chez les personnes non diabétiques, principalement chez les femmes. Pour éviter les étourdissements provoqués par l’hypoglycémie, il est conseillé aux personnes qui en sont sujettes d’avoir toujours à portée de main du sucre, par exemple un morceau de chocolat ou des raisins secs.

Les fluctuations de la tension artérielle responsables d’étourdissements

Autre facteur potentiellement en cause dans les étourdissements : les variations de la tension artérielle, que ce soit des variations à la hausse ou à la baisse. Dans le cas d’une chute ou d’une hausse de tension, des précautions s’imposent : il ne faut jamais se lever brusquement, surtout quand on a été assis ou allongé longuement. Ainsi, il faut se lever en plusieurs temps, notamment le matin au réveil : il faut tout d’abord passer de la position allongée à la position assise, attendre trois secondes, puis passer de la position assise à la position debout, attendre trois autres secondes, et enfin marcher doucement. Il est conseillé de s’allonger en plaçant la tête à un niveau moins haut que le reste du corps afin de favoriser le transport de l’oxygène vers le cerveau.
Dans tous les cas où les étourdissements perdurent, s’ils deviennent une gêne au quotidien et/ou s’ils sont associés à d’autres symptômes, il faut prendre rendez-vous avec le médecin.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X