Erreurs médicales : comment se protéger !

Tabous, les accidents médicaux sont une réalité ! Ils feraient entre 30 000 et 50 000 morts par an en France. Voici comment s’en protéger, où se faire soigner, et ce qu’il faut faire en cas d’erreur.

Publicité

Lister tous ses médicaments

© Istock

Les interactions médicamenteuses peuvent avoir de graves conséquences sur la santé. Elles font partie des erreurs médicales dont vous pouvez vous prémunir. Conseil : mettez systématiquement au courant votre médecin, à chaque consultation, des médicaments que vous prenez, que ce soit régulièrement (traitement anti cholestérol, anti hypertension…) ou ponctuellement (aspirine, ibuprofène, paracétamol…). Attention : Le risque d’interaction augmente avec le nombre de molécules consommées. Il est de 6 % quand on prend deux médicaments, de 50 % quand on en prend cinq et de 100 % quand on prend dix.

Publicité
Publicité

Attention au renouvellement d’ordonnance

130 000 hospitalisations et 10 000 décès par an en France sont attribuables à la iatrogénie médicamenteuse (effets indésirables sur la santé liés à la prise médicamenteuse). La iatrogénie constitue 10 % des hospitalisations du sujet âgé (20 % après 80 ans). "C’est une part importante des erreurs médicales même si elle est très sous-estimée. Exemple : les renouvellements automatiques d’ordonnance sont des traitements longs qui finissent par intoxiquer les patients. Certains prennent 15 à 20 médicaments. Pourtant à partir de trois, on ne maîtrise plus leurs effets", explique Claude Rambaud, vice-présidente de l’association Le Lien. Ce qu’il faut faire : Ne pas cumuler les médicaments, effectuer des bilans médicaux réguliers si vous suivez des traitements longs (antidépresseurs…), demander les risques de prise des médicaments et faire préciser par écrit au besoin.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X