Des chirurgiens trouvent des dents dans le cerveau d’un bébé

Publié le 26 Avril 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
En réalisant une IRM du cerveau d'un bébé à la tête anormalement grosse, des médecins ont découvert qu'il présentait une forme rare de tumeur cérébrale renfermant... des dents parfaitement formées.
Publicité

close-up baby mouth with two rises teeth© Istock

Une intervention dont les chirurgiens de l'hôpital pour enfants de Baltimore aux Etats-Unis ne sont pas près d'oublier. Dans un article paru en 2014 dans la revue The New England Journal of Medicine, les praticiens ont rapporté le cas d'un bébé de quatre mois opéré pour une forme rare de tumeur au cerveau. Et encore plus rare, celle-ci contenait des "dents complètement formées".

Publicité

Un cas extraordinaire

Voyant que la tête du nourrisson était anormalement grosse pour son âge, son pédiatre a conseillé à ses parents de lui faire passer une imagerie par résonance magnétique (IRM). Les résultats ont montré qu'il souffrait d'un craniopharhyngiome, une tumeur peu fréquente - on estime qu'elle représente entre 3 et 4% des tumeurs intracrâniennes - mais bénigne. Il peut toucher l'adulte comme l'enfant, et être présent à la naissance.

Publicité

La chirurgie est le traitement de référence du craniopharyngiome. Le bébé a donc subi une opération visant à retirer la tumeur. Mais c'est à ce moment-là que les chirurgiens ont découvert que celle-ci était composée de dents intactes. Une découverte d'autant plus surprenante qu'en général, ce sont les tératomes, d'autres types de tumeurs qui touchent les ovaires et les testicules, qui peuvent produire des dents ou encore des poils.

Une tumeur qui a laissé des séquelles

Si les médecins ne peuvent expliquer ce cas rarissime, l'intervention s'est déroulée sans encombre. En revanche, le bébé aurait souffert par la suite de problèmes hormonaux, pour lesquels il a été traité avec un traitement hormonal substitutif. Selon la Société canadienne du cancer, le craniopharyngiome peut en effet "nuire à la libération d'hormones par l'hypophyse et l'hypothalamus". Mais d'après les médecins, "il progresse bien dans son développement, et dans le cadre de son suivi, il subit actuellement des examens de routine".

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X