Le baume du tigre : composition et utilisation

Le baume du tigre a été mis au point à la fin du dix-neuvième siècle pour soigner les douleurs musculaires et articulaires à partir de produits entièrement naturels. Ses bienfaits ont été étendus aux soins des troubles ORL et bronchitiques. Antalgique, antiseptique, anesthésique, décongestionnant, son usage est externe. On distingue le baume du tigre rouge du baume du tigre blanc. Dans la composition des deux baumes du tigre, on trouve de la paraffine, du menthol, du camphre, de l’huile de clou de girofle, de cannelier de Chine et de cajeput. Dans le baume du tigre blanc, on trouve de surcroît de l’eucalyptus, composé fort utile pour lutter contre les affections respiratoires.

Le baume du tigre : y a-t-il des interdictions ?

Si le baume du tigre est un produit entièrement naturel, cela ne dispense pas de certaines précautions d’usage. Il y a des contre-indications. D’une part, ce baume est à usage externe : il faut donc absolument éviter de l’appliquer sur une peau lésée, au risque d’aggraver l’inflammation. Il s’agit d’éviter aussi le contour de la bouche et des yeux. Par ailleurs, il est interdit aux enfants de moins de sept ans en raison des risques cutanés allergiques dus à la fragilité de leur peau. Interdiction, de même, aux femmes enceintes et allaitantes à cause des risques de ces composants du baume du tigre pour le bébé.