Sommaire

Aluminium dans les cosmétiques : des risques accrus de cancer du sein

cancer du sein aluminium cosmétiquesL'aluminium est utilisé dans 1 cosmétique sur 2*, dans les rouges à lèvres, fonds de teints, crèmes de soin, déodorants...
En quoi est-il nocif : Le problème se pose aujourd'hui avec les anti-transpirants**. 75% d'entre eux contiennent des sels d'aluminium, parfois jusqu'à 20% dans leur composition. Selon une équipe de chercheurs du CHU de Poitiers***, l'aluminium passe la barrière de la peau et intoxique ses utilisateurs. Sur peau rasée, la quantité qui pénètre serait multipliée par six. Même constat avec une étude anglaise****, qui accuse les anti-transpirants d'être des perturbateurs endocriniens et d'avoir une implication dans la survenue de cancer du sein. D'ailleurs, dans un rapport daté du 17 octobre 2011, l'Ansm (ex-Afssaps) considère que « les produits anti-transpirants ou déodorants ne doivent pas être utilisés après le rasage des aisselles ».

* Il facilite la pénétration des crèmes, durcit le vernis des ongles, il blanchit les dents, il bloque la transpiration.
** Il n'y a pas encore suffisamment d'études sur l'influence des autres cosmétiques.
*** Etude du Dr Pineau et Guillard en 2004
**** Etude de septembre 2007 réalisée à l'hôpital de Wilhelshaven à Manchester auprès de 17 patientes atteintes de cancer du sein. Exley, Charles, Barr, Martin, Polwart, Darbre : Aluminium in Human Breast Tissue. La teneur en aluminium chez des patientes atteintes de cancer du sein a montré une concentration importante du métal dans les tissus plus proche de l'aisselle.

mots-clés : Douleur sein
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.