6 conseils pour faire baisser ses gamma GT
Publié le 07 Septembre 2017 par Florence Massin, journaliste santé
Validé par : Dr Bernard Grunberg, Gastro-entérologue

Découvrir et traiter la cause des Gamma GT

Pourquoi : un taux élevé des gamma-GT ne constitue pas un danger pour le corps en lui-même, mais il est le signe d’une pathologie plus grave qu’il faut diagnostiquer. Le taux normal dans le corps ne doit pas dépasser les 40 UI/L en moyenne. Quelles sont les causes : on retrouve des complications hépatiques* dues à l’alcoolisme chronique, le surpoids et l’obésité, les maladies hépatiques (hépatites, inflammation du foie, intoxication alimentaire…), le diabète (surtout le type 2), l’insuffisance cardiaque, la dysthyroïdie (hyper ou hypothyroïdie), l’hypertriglycéridémie, la prise de certains médicaments**. Que faire : trouver la cause va permettre d’y remédier et de retrouver progressivement un taux normal. Sachez-le : un taux élevé de gamma-GT ne provoque pas de symptômes. C’est lors d’un bilan sanguin de routine que l’on découvre le problème.

Publicité
Publicité

* le foie, lorsqu’il souffre, réagit avec une augmentation des transaminases et/ou des gamma-GT. Cela entraîne une stéatose hépatique (foie gras) qui peut évoluer ensuite vers la maladie de NASH (stéatohépatite non-alcoolique), puis la cirrhose et le cancer du foie. **les antipyrétiques, les anti-inflammatoires, les antidépresseurs, les antidépresseurs et hypnotiques, les antiépileptiques et les contraceptifs à base d’œstrogène, le paracétamol à dose élevée.

Remerciements au Dr Bernard Grunberg, gastro-entérologue, nutritionniste à Miramas et président de la commission nutrition du CREGG (Club de Réflexion des Cabinets et Groupes d’Hépato-Gastroentérologie).

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X