Sommaire

Des crises d’épilepsie

Des crises d’épilepsie© Istockaur

Notre cerveau est constitué de neurones qui communiquent entre eux comme une sorte de courant électrique. Si une tumeur se forme dans le cerveau, elle perturbe leur fonctionnement et cause une sorte de court-circuit. Une crise d’épilepsie peut alors se déclencher.

Quels sont les symptômes d’alerte ? "Ce sont des crises partielles c'est-à-dire qu’un seul membre sera touché puisque la tumeur ne touche qu’une partie du cerveau" précise le Dr Geffrelot. Ces crises durent généralement 1 à 2 minutes et peuvent être impressionnantes pour l’entourage. Elles doivent toujours être suivies médicalement.

Il existe différents types de crises d’épilepsie. Lorsqu’elles touchent l’ensemble du cerveau, on parle de crises généralisées. Lorsqu’elles touchent seulement une partie du cerveau, ce sont des crises partielles appelées aussi crises focales.

Selon les cas, les symptômes varient et peuvent s'avérer impressionants pour les proches :

  • pertes de conscience s’accompagnant de chute, de perte d’urine, de morsure de la langue ou de convulsions ;
  • mouvements soudains et involontaires des bras et des jambes ;
  • raideur des muscles ;
  • sensations étranges ou inhabituelles, comme des impressions de déjà vu ou une odeur désagréable que le patient est le seul à sentir ;
  • sentiment soudain de peur ;
  • absences (la personne cesse quelques instants son activité, puis la reprend comme si de rien n’était).

Ces crises d’épilepsie entraînent parfois une perte de mémoire immédiate : le malade n’a aucun souvenir d’avoir fait une crise. Il peut même avoir du mal à croire ses proches qui lui décrivent la crise.

Sources

Remerciements au Dr Julien Geffrelot, oncologue et radiothérapeute au Centre François Baclesse à Caen.

http://www.ligue-cancer.net/

Tumeurs du cerveau : points clés, Institut national du cancer, Juin 2010. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.