Sommaire

La plupart des cancers, à un stade avancé, sont difficiles à guérir

La plupart des cancers, à un stade avancé, sont difficiles à guérir© Istock

De manière plus générale, “la gravité d’un cancer est souvent liée au stade où il est découvert”, rappelle le Dr Selle. Lorsqu’il s’est métastasé, il est beaucoup plus difficile à guérir. À l’inverse, “même les tumeurs les plus agressives peuvent avoir un pronostic correct si elles sont découvertes très tôt”.

Aussi, quel que soit le cancer, plus il est découvert tard, et donc souvent avancé avec des métastases à distance, plus les chances de survie sont minces. Car “ce n’est pas le cancer qui tue en lui-même, mais les dommages qu’il cause”. Selon l’expert, le cancer peut causer la mort via trois grands types de mécanismes :

  • La défaillance d’un organe vital, envahit par des métastases ou par la tumeur primitive.
  • Des complications de thrombose, de phlébites ou d’hémorragies, qui sont “très fréquentes”.
  • Une cause infectieuse, liée à l’affaiblissement du système immunitaire du patient, à cause de la tumeur. Ce dernier est alors plus fragile aux infections, avec des risques de septicémie.

En outre, l’oncologue rappelle qu’il ne faut pas confondre guérison et rémission. “Une guérison est une rémission complète qui dure dans le temps. La maladie n’est plus perceptible, que ce soit sur le plan clinique, radiologique ou dans le sang”. Cela dit, la guérison ou rémission complète n'exclut pas le risque de rechute.

Sources

Les cancers en chiffres, Fondation pour la Recherche Médicale. 

Les cancers en France, Institut national du cancer, 2017. 

Les cancers digestifs, Institut Curie, 21 janvier 2019. 

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.