Desmodium : une plante anti-cancer du foie

Ecouter l'article :

Certifié par nos experts médicaux MedisiteDesmodium et cancer du foie peuvent vraiment faire bon ménage. Il faut cependant demander l'accord de son médecin avant d'utiliser le desmodium contre le cancer et suivre ses recommandations à la lettre...

Le cancer du foie : c’est quoi ?

Le cancer du foie se développe majoritairement chez les personnes souffrant de cirrhose, que cette dernière soit liée ou non à une consommation d'alcool, d'où l'intérêt d'effectuer un suivi médical régulier.

Plus rarement, il touche des personnes en bon état, et se traduit alors par des signes malheureusement peu spécifiques tels que des douleurs abdominales et des troubles digestif s. En fonction des cas, la médecine traditionnelle peut proposer une destruction tumorale percutanée, une résection ou une chimiothérapie. La greffe est elle aussi une intervention à envisager en concertation avec l'équipe médicale.

Desmodium et cancer : quelle est l'action de cette plante ?

Le desmodium (Desmodium adscendens) a été découvert au Cameroun par le Dr Pierre Tubéry. Cette plante est surtout connue pour son grand effet protecteur sur les cellules du foie. Elle les aide également à se renouveler, d'où l'utilisation courante du desmodium contre le cancer du foie, mais aussi contre d'autres maladies hépatiques comme les hépatites virales par exemple.

Le desmodium est également utilisé pour d'autres cancers (exemple : cancer du sein). Dans ce genre de cas, il sert à protéger le foie durant la chimiothérapie et à limiter les effets secondaires du traitement.

Réputée pour son effet hépatoprotecteur, elle protège le foie des agressions extérieures, notamment de l’alcool et des substances injectées dans le cadre d’une chimiothérapie. Pour cette raison, elle est recommandée par les phytothérapeutes aux personnes qui souffrent de troubles hépatiques ou suivent une chimiothérapie. Cependant, son utilisation n'est pas toujours possible : cela dépend du médicament employé.

Zoom sur le desmodium

Le desmodium (Desmodium adscendens) est une plante herbacée de la famille des légumineuses, que l'on trouve notamment en Amérique latine, en Inde et en Afrique.

Riches en antioxydants, ses parties aériennes sont aussi connues pour leurs vertus médicinales. Elles sont d'ailleurs couramment employées en Afrique pour prévenir l'asthme et traiter l'ulcère gastroduodénal.

Le desmodium a également une propriété expectorante (il dégage les bronches), antiallergique et décontractante. Il permet de traiter les bronchites, l’asthme, certaines allergies (œdèmes de Quincke), les contractures et les crampes musculaires.

Photo : Desmodium heterocarpon

Photo : Desmodium heterocarpon© Creative Commons

Crédit : Dinesh Valke from Thane, India, 30 September 2007 - CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/deed.en

Desmodium et cancer du foie : les bases pour bien l'utiliser

Le desmodium ne peut pas se substituer au traitement du cancer du foie prescrit par votre médecin. Il faut plutôt le voir comme une aide complémentaire. De plus, il faut toujours demander l'avis de votre cancérologue avant d'utiliser le desmodium contre le cancer.

Quel est le réel intérêt du Desmodium ?

La réponse du Dr Della Valle, médecin généraliste :

"Le desmodium n’agit pas contre le cancer mais va aider à mieux supporter les traitements et protège le foie de certaines agressions médicamenteuses. Il s’agit d’un traitement de confort".

Il est aussi recommandé de consulter un naturopathe, qui prescrira un dosage adapté à votre cas. Traditionnellement, il faut utiliser les feuilles séchées de desmodium pour préparer des décoctions ou des infusions. Vous trouverez aussi des sirops à base de desmodium dans le commerce. Enfin, respectez bien les doses prescrites : un surdosage peut entraîner des troubles digestifs (exemples : vomissements, diarrhées).

Le traitement au desmodium doit débuter 2 jours avant et s’achever au moins 10 jours après chaque séance de chimiothérapie. Vous pouvez consommer la plante en infusion ou décoction(faites bouillir 8 g à 10 g de plante par litre d’eau). Si vous préférez les solutions buvables, versez entre 2 et 4 cuillères à café de desmodium dans un verre d’eau, une fois par jour.

Les effets secondaires du desmodium

Les plantes présentant des contre-indications, les conseils en phytothérapie ne sont pas les mêmes pour tous. Si l'accord d'un médecin est indispensable pour un traitement à base de desmodium, le dosage personnalisé par un naturopathe ou un phytothérapeute l'est tout autant.

Le desmodium adscendens est une plante bien tolérée. Cependant, en cas de surdosage, cette plante anti-cancer du foie peut entraîner des effets secondaires tels que des troubles digestifs légers :

  • des nausées,
  • des diarrhées,
  • des vomissements.

Par précaution, cette plante est déconseillée aux femmes enceintes ou qui allaitent.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci à Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste

La rédaction vous recommande sur Amazon :