Curcuma : une épice anticancer

Si le cancer est un véritable fléau dans notre société contemporaine, il faut savoir que la prévention, associée à la consommation d'aliments anticancéreux, permettrait d'éviter un tiers de l'ensemble des cas de cancer. Quelques conseils pour bien gérer la relation entre aliments et cancer, et rester ainsi en bonne santé. 
Istock

On opte pour une alimentation équilibrée

Le surpoids pouvant être à l'origine de nombreux cancers (sein, œsophage, colorectal…), mieux vaut mettre toutes les chances de son côté pour y échapper en respectant l'équilibre alimentaire.
Ainsi, on apportera à son organisme les protéines, glucides, lipides, vitamines, minéraux et oligoéléments dont il a besoin, dans des quantités raisonnables et en variant les sources.

On mise sur les aliments anticancéreux

Exit les aliments carcinogènes qui favorisent l'apparition du cancer, comme l'alcool, la charcuterie et la viande rouge fraîche ou en conserve. On choisira plutôt de consommer, plusieurs fois par jour, des fruits et légumes connus pour avoir un effet protecteur contre le cancer, mais aussi de l'ail, du gingembre, des graines de lin, des céréales complètes et du poisson gras.

On intègre le curcuma à son régime alimentaire

L'inflammation étant considérée comme un facteur de risque du cancer, il est conseillé de consommer régulièrement des aliments aux propriétés anti-inflammatoires comme le curcuma.
On peut notamment l'ajouter dans les soupes et salades, à raison de deux cuillères à café par jour, mais aussi dans un smoothie au curcuma pour faire le plein d'antioxydants.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):