Transaminases élevées : est-ce un signe de cancer ?

Ecouter l'article :

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLes transaminases sont des enzymes présentes dans les cellules, notamment dans le foie. On peut constater leur élévation sur un bilan sanguin de routine. Les causes de cette augmentation sont multiples. Une atteinte hépatique en est souvent à l'origine.

Quelles sont les causes de l'élévation des transaminases ?

Les transaminases sont de deux types : les SGOT (ou ASAT) et les SGPT (ou ALAT). L'élévation du taux sanguin des transaminases traduit une atteinte hépatique, d'autant plus probable que les SGPT sont élevées, car celles-ci sont plus spécifiques du foie que les SGOT. Les principales causes de cette augmentation sont les hépatites virales, l'insuffisance hépatique, liée à une cirrhose alcoolique ou non, une prise médicamenteuse prolongée avec des substances hépato-toxiques, les hépatites auto-immunes. Les hausses de transaminases peuvent aussi être le signe de tumeurs hépatiques ou des voies biliaires. En effet, lorsque les cellules du foie sont endommagées, elles libèrent des SGOT dans le sang. Les métastases hépatiques peuvent également provoquer une augmentation des transaminases et révéler un cancer d'un autre organe.

Quel bilan pratiquer face à une augmentation du taux des transaminases ?

Une augmentation des transaminases n'est pas normale. Un interrogatoire précis doit avoir lieu pour déterminer si une cause médicamenteuse ou toxique peut expliquer ce phénomène. Ensuite, les sérologies à la recherche des hépatites seront faites ainsi qu'une échographie hépato-biliaire, là, la recherche d'un obstacle ou d'une tumeur. Si aucune cause n'est retrouvée, une surveillance régulière du taux de transaminases est nécessaire.

Transaminases : comment se déroule le bilan ?

Le dosage des transaminases est prescrit par le médecin lorsqu’il suspecte une pathologie du foie, une hépatite virale ou chez les personnes à risque (problème hépatique dans la famille, prise de médicament…). Pour cette prise de sang, il est recommandé d’être à jeun. C’est-à-dire qu’il ne faut ni manger, ni boire (sauf de l’eau) pendant 6 heures avant le prélèvement. Pour obtenir le résultat le plus fiable possible, il est aussi déconseillé de faire du sport ou de fumer avant.

Le jour du rendez-vous, il ne faut pas oublier de prendre la prescription de son docteur, sa carte vitale ainsi que son attestation de tiers payant. La piqûre est généralement effectuée au niveau du pli du coude. Les résultats, obtenus après l’analyse du sang prélevé, doivent être présentés au médecin traitant. À leur lecture, il déterminera les traitements à prendre ou les examens complémentaires à faire.

Transaminases : quel est le taux normal ?

Les transaminases sont des enzymes présentes dans les cellules de nombreux organes. Leur taux varie en fonction du sexe et l'âge de la personne.

  • Pour les hommes dont la température est de 37 °c, la quantité “normale” de l’alanine aminotransférase (SGPT ou ALAT), présente principalement dans le foie, varie entre 8 à 45 UI/L (unités internationales par litre de sang). L’aspartate aminotransférase (ASAT ou SGOT) atteint un niveau allant de 10 à 40 UI/L.
  • Pour les femmes, les SGPT doivent se situer entre 6 et 35 UI/L et les SGOT entre 10 et 35 UI/L.
  • S’ils sont en bonne santé, les enfants de 4 à 14 ans affichent une quantité de SGPT entre 10 et 35 UI/L et des SGOT situés entre 10 et 35 UI/L.
  • Pour les nouveaux-nés, les taux doivent être respectivement entre 5 et 35 UI/L et 20 et 80 UI/L.

Quand le taux de transaminases est trop élevé ?

En soi, une hausse légère du taux des transaminases n’est pas le signe d’un trouble de santé. Elle devient alarmante si elle est supérieure à 1,5 fois la limite supérieure des dosages “normaux” et/ou observée de manière chronique. C’est pourquoi le médecin préconise généralement un deuxième prélèvement à quelques semaines d’intervalle. Cela permet de voir l’évolution et déterminer son origine.

Que faire en cas d’une hausse des transaminases d’origine médicamenteuse ?

Réponse du Dr Anne-Christine Della Valle : “De nombreux médicaments sont métabolisés par le foie et leur consommation prolongée peut faire augmenter les transaminases. Lorsque celles-ci sont trop élevées, il est nécessaire d’interrompre le traitement. L’augmentation des transaminases d’origine médicamenteuse se normalise à l’arrêt du médicament en cause”.

Schéma d'une aspartate aminotransférase

Schéma d'une aspartate aminotransférase© Creative Commons

Crédit : en:User:Blastwizard/wikipedia. Image sous licence CC by SA 3.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Article validé par le Dr Anne-Christine Della Valle

Comment lire les résultats d'une prise de sang ?, Ameli.fr, 14 novembre 2019