Diagnostic du cancer : le frottis sanguin comme examen

Le frottis sanguin est habituellement utilisé pour mettre en évidence un parasite dans le sang, comme le paludisme. Mais il arrive qu'il soit utilisé en cancérologie face aux résultats d'une prise de sang anormaux (hémogramme). Mais en quoi consiste le frottis sanguin et quel type de cancer peut-il mettre en évidence ?

Publicité

6187236-inline-500x334.jpg© Istock

En quoi consiste le frottis sanguin ?

Le frottis sanguin permet d'observer et de dénombrer toutes les cellules du sang :- les globules rouges (hématies),- les globules blancs (leucocytes) : parmi eux, il faut différencier les polynucléaires neutrophiles, éosinophiles, basophiles, les monocytes et les lymphocytes,- les plaquettes (thrombocytes).Le frottis sanguin permet également de mettre en évidence des parasites. Suite à un prélèvement sanguin, le sang est étalé sur une lame en verre puis coloré afin que les cellules puissent être étudiées au microscope. Le praticien étudie la forme, la taille, le nombre et la maturation des cellules et les compare à un sujet sain.

Publicité
Publicité

Frottis sanguin : quel cancer diagnostique-t-il ?

Un frottis sanguin permet de mettre en évidence un cancer hématologique, autrement dit un cancer du sang. On distingue trois types de cancer du sang : les leucémies, les myélomes et les lymphomes. Les cancers du sang sont provoqués par un dysfonctionnement au niveau des cellules sanguines. Le frottis permet une orientation diagnostique entre les différents types de leucémie et de lymphome. Il n'a pas de grand intérêt dans le myélome. Le frottis sanguin ne permet pas à lui seul de poser un diagnostic, il doit être associé à d'autres examens en fonction du tableau clinique.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X