Bilan sanguin complet : comment aide-t-il au diagnostic d'un cancer ?

Publié le 06 Juillet 2018 par La Rédaction Médisite
Toute une série d’examens est nécessaire pour pouvoir poser avec certitude le diagnostic d’un cancer. Parmi les différents examens réalisés, on pratique entre autres une prise de sang, un bilan complet qui fournit de précieux renseignements. Mais comment tumeurs et cancers sont-ils décelés ?
Publicité

6749293-inline-500x333.jpg© Istock

Prise de sang : bilan complet

Un bilan sanguin complet comprend notamment une numération de la formule sanguine (ou NFS). Cet examen consiste à déterminer le nombre des différents éléments du sang : les globules rouges (hématies), les globules blancs (leucocytes) et les plaquettes. Dans le cadre d’un cancer, on va surtout rechercher la présence de marqueurs tumoraux. Il s’agit de petites molécules qui, en cas de cancer, sont produites en excès. Ainsi, un nombre anormalement élevé de ces marqueurs dans le sang laisse entendre qu’il y a peut-être un cancer. Toutefois, cet examen ne suffit pas, car il peut également y avoir ces molécules en excès dans d’autres pathologies.

Publicité
Publicité

Nouveaux tests sanguins pour diagnostiquer les cancers

De nombreuses recherches sont en cours pour mettre au point des méthodes de diagnostic précoce des cancers. Certains chercheurs ont ainsi conçu des tests sanguins permettant de détecter des anomalies génétiques et des fragments cellulaires témoignant de la présence de cellules cancéreuses, et ce, bien avant qu’on puisse détecter cliniquement parlant les signes d’un cancer. Cela peut être un test de dépistage intervenant très précocement. On pense notamment au test CancerSEEK qui pourrait se généraliser. Il détermine les taux de huit protéines spécifiques à 8 types de cancers différents (les plus fréquents et qui sont responsables de 60 % des décès par cancer). Les résultats sont positifs dans 70 % des cas.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X