Cancer du foie : les 2 types de boissons qui augmentent le risque

Cirrhose : dans 3 à 5% des cas, elle évolue en cancer du foie

L'alcool pourquoi c'est dangereux ? Ce n'est un secret pour personne, l’alcool est l’ennemi n°1 du foie. "L’alcool est un poison avéré du foie, et la destruction des tissus hépatiques qu’il provoque peut être à l’origine de cirrhose alcoolique, la cirrhose pouvant ensuite dégénérer en cancer du foie", explique La ligue contre le cancer sur son site.

Publicité
Publicité

La cirrhose c’est quoi ? Une maladie irréversible du foie déclenchée par une réaction inflammatoire qu provoque des fibroses dans l’organe (après la dégénérescence des tissus du foie). Lorsqu’il est totalement fibrosé on parle de cirrhose hépatique, le fonctionnement de l’organe est altéré et laisse les déchets s’accumuler dans l’organisme.

Il n'existe pas de traitement qui permette la guérison d'une cirrhose car les lésions du foie sont irréversibles. Cependant, pris tôt et après traitement de la cause initiale (alcoolisme, hépatite,...), le foie peut se régénérer en partie et les lésions se stabiliser. Les traitements complémentaires visent à contrôler les complications et à les prévenir. Au stade de l'insuffisance hépatique, il n'y a pas de traitement en dehors de la greffe de foie. Dans 3 à 5 % des cas cela peut évoluer en cancer du foie.

Les boissons à éviter : tout ce qui contient de l’alcool. "Il n'y a pas de seuil minimal en dessous duquel l'alcool n'est pas toxique. Mais il faut une consommation régulière et assez importante de l'équivalent de un à deux litres de vin rouge par jour pour avoir au bout de 20 ans un risque sur deux de déclarer une cirrhose du foie", avait expliqué le Dr Philippe Godeberge gastro-entérologue.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X