Prévention du cancer du poumon : l'arrêt du tabac

Le tabac est connu pour être un des principaux facteurs de risque de cancer, et de cancer du poumon en particulier. Il est donc essentiel d’arrêter de fumer pour prévenir l’apparition du cancer du poumon.

Publicité

5885418-inline-500x400.jpg© Istock

Bienfaits lorsqu’on arrête de fumer

Outre l’élimination du risque majeur de cancer du poumon, cesser de fumer a de nombreux bienfaits. La respiration sera rapidement améliorée avec pour conséquence un mieux-être global et la sensation d’avoir plus d’énergie. Progressivement, dans les jours qui suivront, le goût et l’odorat retrouveront toute leur acuité. Si l’arrêt du tabac se poursuit plusieurs mois, la voix retrouvera son timbre normal, et les ex-fumeuses verront leur fertilité augmenter. Au-delà d’un an sans tabac, les risques cardiovasculaires retombent au niveau des non-fumeurs, et le risque d’infarctus est divisé par deux. Enfin, après cinq ans sans fumer, le risque du cancer du poumon est divisé de moitié, et l’espérance de vie augmente sensiblement.

Publicité
Publicité

Arrêter de fumer en pratique

Arrêter de fumer n’est pas facile pour les fumeurs réguliers. Il est possible de se faire aider par son médecin ou un tabacologue qui pourra établir un plan de sevrage, notamment à l’aide de substituts nicotiniques (qui doublent les chances de réussite du sevrage). Mais de votre côté, vous pouvez réduire progressivement la consommation de tabac en ne fumant pas les cigarettes jusqu’au bout et en en réduisant régulièrement le nombre. Décidez d’une date à laquelle vous arrêterez complètement, pourquoi pas avec des amis. Faites du sport, et en cas de fringale, privilégiez les fruits et la consommation d’eau.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X