Cancer du col de l'utérus : présentez-vous des risques ?

Publié le 15 Février 2012 à 0h00 par Hélène Mendigot, journaliste santé
Validé par : Dr Joseph Monsonego, Gynécologue
Le cancer du col de l’utérus touche majoritairement les femmes de 40 ans. Présentez-vous des facteurs de risque ? Réponses et explications de Medisite avec le Dr Joseph Monsonego, gynécologue et chef du service de colposcopie de l'Institut du Col Alfred Fournier à Paris.
frottis

Avez-vous été infectée par le papillomavirus ?

« Le seul vrai facteur de risque direct et causal du cancer du col de l'utérus est l’exposition chronique ou persistante à certains types de papillomavirus (HPV) dits à risque, type HPV 16 ou 18, en cause dans 70% des cas », explique le Dr Monsonego. Cependant l’infection est très répandue et plus de 90% des sujets exposés éliminent spontanément les virus.

« Les lésions induites sont toujours bénignes au départ » indique le spécialiste. « Le frottis pratiqué à un rythme régulier permet de détecter ces anomalies bénignes et à risque dont le traitement adapté prévient le cancer. »

Consultez-vous régulièrement votre gynécologue ?

« En consultant votre gynécologue, vous pourrez bénéficier d'une surveillance adéquate de votre col utérin. En fonction de vos risques, il procèdera à un frottis (tous les ans ou 2 ou 3 ans) et pourra recourir à la recherche du papillomavirus », explique le Dr Monsonego.

- Si le frottis est anormal mais qu'aucune lésion n'est visible, la surveillance sera renforcée par un frottis 6 mois plus tard.

- Si des lésions sont visibles, une biopsie sous colposcopie fera le diagnostique et, selon les cas, elles seront détruites par laser ou retirées par conisation ou résection.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.