Cancer du col de l'utérus : les étapes du diagnostic

Plus le cancer du col de l’utérus est dépisté tôt, mieux il est soigné. Frottis, colposcopie, conisation... Voici les différentes étapes du diagnostic de ce cancer avec les explications du Dr Joseph Monsonego, gynécologue et chef du service de colposcopie de l'Institut du Col Alfred-Fournier à Paris.

Publicité

Détection précoce : le frottis

« C'est l'examen de référence pour la détection des lésions précancéreuses et surtout la prévention du cancer du col de l'utérus », insiste le Dr Joseph Monsonego, gynécologue. «Le frottis anormal impose la réalisation d’une colposcopie (examen du col au microscope pour identifier et prélever la lésion) Pour les frottis ambigus, dits ASCUS, qu’on estime entre 3 et 4% de la totalité des frottis, le médecin a trois possibilités : refaire un frottis 6 mois plus tard, pratiquer une colposcopie ou procéder à un test HPV, le virus responsable des lésions. Si celui-ci n'est pas retrouvé, on ne prescrit pas de colposcopie. S'il est détecté, ce qui représente 40% des cas, on passe à la colposcopie. »

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X