Polypes intestinaux : des tumeurs bénignes

Le cancer du côlon est sans symptômes au début de son développement. Il est donc important de se soumettre au dépistage organisé du cancer colorectal. Au cours de cet examen, tout polype de l’intestin est retiré afin qu’il ne dégénère pas en cancer de l’intestin.

Publicité

5651064-inline-500x500.jpg© Istock

Cancer du côlon: les symptômes

Au début silencieux, le cancer du côlon a des symptômes similaires à d’autres pathologies digestives lorsqu’il est déjà bien développé. Les principaux symptômes qui doivent conduire à une consultation médicale sont :

Publicité
Publicité

- des selles d’une couleur inhabituelle, très grosses ou au contraire très fines ;

- du sang dans les selles ;

- une modification subite du transit intestinal (constipation, diarrhée ou les deux) ;

- une douleur dans la partie basse de l’estomac ;

- des coliques abdominales ;

- un amaigrissement inexpliqué ;

- une fatigue générale ;

- une anémie.

Le patient a aussi la sensation que ses intestins n’évacuent pas toutes les matières fécales.

Polypes de l’intestin: définition

Les polypes intestinaux sont des excroissances qui se développent sur la muqueuse de l’intestin et du côlon. Ils sont liés à trois principaux facteurs de risque: l’âge, les antécédents familiaux et les antécédents personnels de polypes et/ou de cancer colorectal. Habituellement asymptomatiques, les polypes sont généralement découverts au cours d’une coloscopie, notamment lors d’un dépistage organisé du cancer colorectal. Pendant cet examen, les polypes sont retirés, ce qui permet de prévenir l’apparition d’un cancer de l’intestin. En effet, certains polypes intestinaux sont des tumeurs bénignes alors que d’autres peuvent se cancériser.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X