Prostate : en prendre soin, c'est possible !
Publié le 02 Novembre 2018 par Dorothée Duchemin, journaliste santé
Validé par : Pr François Desgrandchamps, Urologue

Du sport et des séjours en cure thermale contre l’adénome de la prostate

© Adobe Stock

Le cancer n’est pas la seule maladie de la prostate. Un patient peut aussi souffrir d’un adénome de la prostate, une augmentation du volume de la prostate, qui apparaît chez les hommes de plus de 50 ans. Il cause des difficultés sexuelles et des problèmes pour uriner.

Publicité

Faire de l’exercice : "L’adénome de la prostate fait souvent partie du syndrome métabolique, soit le dépôt de graisse abdominal chez l’homme à partir de 50 ans, lié au manque d’activités sportives", développe l’urologue. Il faut réussir à maigrir un peu si on est en surpoids et avoir une activité physique régulière, pas forcément sportive. "La marche à pied, c’est très bien." Tout comme le vélo qui est sans danger pour la prostate. "La selle n’appuie pas sur la prostate mais sur le canal de l’urètre. Il n’y a donc aucun risque à faire du vélo pour la prostate, contrairement à ce qu’on peut parfois entendre", assure-t-il.

Publicité

Le Tadalafil : ce médicament, prescrit contre les troubles de l’érection, a également de bons résultats sur l’adénome de la prostate. "Il améliore les érections mais permet aussi au patient d’uriner plus facilement en décontractant la prostate", précise le Pr Desgrandchamps.

Partir en cure thermale : "On peut s’attendre à un renouveau dans le domaine des cures thermales (…) Les hommes vont mieux quand ils sortent de cure, même si on ne connaît pas encore le mécanisme", assure le professeur. La Sécurité Sociale rembourse déjà les cures thermales pour le traitement des infections urinaires.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X