Cancer colorectal : à quel âge faire un dépistage ?

Le cancer colorectal est le troisième cancer le plus fréquent chez l’homme. Il touche chaque année plusieurs dizaines de milliers de personnes. Pourtant, il existe un test de dépistage très simple à réaliser qui permet de détecter des lésions cancéreuses ou précancéreuses très tôt. Comment se déroule la prévention du cancer colorectal ?

Publicité
Publicité

© Istock

Quels sont les symptômes du cancer colorectal ?

Le cancer colorectal peut se développer insidieusement sans donner de symptômes particuliers. C’est pour cela qu’un test de dépistage permet de détecter ce type de cancer très tôt. Généralement, le cancer colorectal peut donner des signes peu spécifiques (ce qui retarde le diagnostic). Parmi ces signes on trouve une modification de la fonction digestive (diarrhée persistante ou au contraire constipation), des douleurs abdominales, une augmentation du volume de l’abdomen, un besoin incessant d’aller à la selle, et la présence de sang dans les selles.

Publicité

En quoi consiste le dépistage du cancer colorectal ?

Souvent la présence de sang dans les selles passe inaperçue, pourtant il s’agit d’un signe précoce de cancer colorectal. Le test de dépistage du cancer colorectal consiste en un prélèvement de selles, et permet de détecter la présence ou non de sang dans les selles. Ce test est proposé tous les deux ans chez les personnes de plus de 50 ans, pour qui il sera pris en charge à 100% par l'Assurance Maladie. Ce test peut être pratiqué plus tôt ou plus fréquemment si la personne possède des antécédents familiaux de cancer colorectal ou si elle souffre de maladie intestinale chronique. Si le test s’avère positif, une coloscopie de contrôle est proposée afin de vérifier l’origine des saignements.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés