Brasserie : ne commandez surtout pas ces plats !

La brasserie : des plats populaires... parfois équilibrés

« Par définition, une brasserie est un lieu où l’on peut déguster de la bière et des mets qui vont avec. Traditionnellement, on y retrouve de la choucroute, du hareng pomme à l’huile, mais aussi toutes les spécialités de la cuisine populaire française : steak, bourguignon, blanquette, coq au vin… Il est donc tout à fait possible de trouver un large choix de mets équilibrés… à condition de bien choisir et de savoir en quelles proportions consommer les ingrédients principaux. Ainsi, le bœuf bourguignon sera équilibré si vous consommez plus de carottes que de viande ; et le pot au feu, si vous mangez plus de légumes que de viande", explique Béatrice de Reynal, Dr en nutrition.

À noter cependant : certains ingrédients servis en brasserie sont un peu fragiles. "Pour éviter tout risque d’intoxication alimentaire, choisissez un restaurant bien achalandé, garant d’une rotation régulière de la marchandise. », précise notre spécialiste.

Plat du jour : méfiance !

Sauf si vous êtes sûr(e) de la fraîcheur des produits, préférez toujours le plat du jour mijoté. "Ainsi, d’un point de vue sanitaire, s’il est longuement cuit, il y a peu de risque d’une intoxication alimentaire."

Plat du jour : méfiance !© getty

Comment jauger l'état sanitaire d'un établissement ?

Faites un tour aux toilettes et vérifiez les dessous de table. "Ils sont représentatifs de l’état de la cuisine. Au besoin, fuyez !".

Entrée : oubliez l’assiette de charcuteries

Rondelles de saucisson, tranches de jambon cru et autres cochonnailles… Depuis 2015, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a classé la charcuterie comme aliment cancérogène. Et pour cause : sa consommation régulière est associée à un risque élevé de cancer colorectal dû à la présence de nitrites. Sa richesse en sel et en graisses saturées, augmente aussi les risques d’hypertension et d’athérosclérose.

On oubliera aussi : les œufs ou les avocats mayonnaise, le céleri rémoulade, les friands et autres entrées avec une pâte feuilletée ou sablée, trop riches en matières grasses saturées.

Préférez des entrées légères comme des crudités en demandant si possible la sauce vinaigrette à part ou une soupe de légumes.

Attention aux huîtres et au poisson cru

Vous souhaitez une entrée légère comme une assiette de 6 huîtres ou un tartare de poisson. Sans une fraîcheur impeccable avec des arrivages quotidiens et une certitude que le restaurateur en fasse une de ses spécialités, vous éviterez ces mets, même s'ils sont intéressants par leurs apports nutritifs. "Les tartares de saumon et de thon peuvent contenir des toxines, qui peuvent être très dangereuses. Idem pour les huîtres."

Pain : pas d'excès

Si vous surveillez votre ligne, éviter de tomber dans la corbeille de pain et de beurre très souvent servie dans les brasseries pour faire patienter. Mieux vaut demander au serveur de repartir avec.  Car s’il ne le fait pas, en quelques minutes, sans vous en rendre compte, vous aurez ingurgité plusieurs morceaux d’une baguette, soit entre 200 et 400 calories. Demandez plutôt de petits cornichons !

Le verre de vin : surtout pas au quotidien !

Vous aimez boire un verre de vin pour accompagner votre repas. Cela ne représente pas moins, néanmoins, de 70 à 80 calories pour 12 cl. Si vous ne pouvez pas vous contenter d’eau plate ou gazeuse, commandez votre vin au verre et non au pichet... " et préférez un très bon vin. Vous vous régalerez et son prix sera votre garde-fou !"

Le PNNS (Programme Nutrition Santé) recommande de ne pas dépasser un (pour les femmes -sauf chez les femmes enceintes) ou deux verres (pour les hommes), et surtout, pas quotidiennement !

Entrecôte-frites : néfaste pour les intestins et le coeur

1/6
Brasserie : ne commandez surtout pas ces plats !

Vous aimez la viande rouge et n’envisagez pas de vous en priver. Oui, mais voilà, sa trop grande consommation participerait à l’augmentation des risques pour la santé, notamment le risque de cancers.

"Il a été montré une association entre la consommation de viande rouge et trois types de maladies intestinales : le cancer colorectal, les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) et l’inflammation des diverticules (poches dans le tube digestif). De la même manière, la digestion des protéines de viande rouge produit une substance appelée TMAO. En trop grandes quantités, celle-ci modifie le taux de cholestérol et accroît le risque d’athérosclérose et de maladies cardio-vasculaires.", explique Béatrice de Reynal, Dr en nutrition.

Tartare, moules : attention aux intoxications

2/6
Brasserie : ne commandez surtout pas ces plats !

Tartare : gare au ténia

En brasserie, on trouvera très souvent au menu un tartare de bœuf. "Si vous êtes sûr(e) de l’hygiène de l’établissement et que ce plat est une de ces spécialités réputées, il est possible de vous laisser tenter. Si cela n’est pas le cas, oubliez-le, car le tartare peut potentiellement vous faire tomber malade. La viande, même de bœuf, peut contenir du ténia, et c’est d’ailleurs aujourd’hui le principal contributeur pour cette pathologie. La cuisson de la viande assure la destruction de micro-organismes comme les salmonelles, la Listéria, l’Escherichia coli, dangereux et pouvant entraîner une intoxication alimentaire.", explique Béatrice de Reynal.

Dégustez des moules dans une brasserie dédiée

Sauf si vous avez une bonne adresse, évitez les moules. Ces dernières doivent être d’une fraîcheur irréprochable livrées le jour même au restaurateur, au risque de développer une intoxication alimentaire. Le mieux qui puisse vous arriver, c’est que les dites moules soient surgelées ! Mais la texture caoutchouteuse vous montrera très vite que vous payez un plat sans aucun intérêt gustatif. Dommage !

Evitez ces fromages !

3/6
Brasserie : ne commandez surtout pas ces plats !

Qui dit brasserie, dit fromage à la carte !

Même s’ils contiennent une bonne quantité de calcium, on oubliera les plus gras, riches en acides gras saturés néfastes pour la santé du cœur, comme le Beaufort (395 cal/100g dont 33 g de lipides), le gruyère (390 cal/100 g dont 32 g de lipides), le brillat-savarin (385 cal/100g dont 38 g de lipides), l’emmental (370 cal/100 g dont 28 g de lipides). On s’orientera vers des fromages comme le camembert, le chèvre frais, le port-salut… plus légers.

"Une portion de 30 grammes suffit. Attention au pain et n’ajoutez pas de beurre. Mais finir sur le fromage sera toujours meilleur que de craquer pour les pâtisseries. ", précise Béatrice de Reynal.

Desserts : il faut choisir

4/6
Brasserie : ne commandez surtout pas ces plats !

Si vous souhaitez conserver la ligne et des artères en bonne santé, il vous faudra faire l’impasse sur les desserts les plus riches, comme la mousse au chocolat, la tarte pâtissière, le fondant au chocolat ou autres glaces doublées de chantilly. Chacun d’entre eux peut contenir entre 400 et 800 calories la part.

En plus de leur haute teneur calorique, la quantité de sucre absorbée aura une influence sur l’élévation de votre glycémie et le développement, si cela se répète trop souvent, d'un éventuel diabète.

Voir la suite du diaporama

Comment manger léger et sain dans une brasserie ?

5/6
Brasserie : ne commandez surtout pas ces plats !

- En entrées : rien de mieux qu’une petite entrée à base de crudités, une tomate-mozarella ou une salade verte agrémentée de quelques tomates cerise.

Pour la vinaigrette, demandez-la à part pour que vous puissiez doser vous-même la quantité souhaitée.

- En plats : choisissez des légumes avant tout. Optez pour des plats qui en contiennent un maximum, cuits ou crus, en dehors des pommes de terre. Troquez les frites (que vous pouvez déguster une à deux fois par mois) ou les pâtes en sauce, pour des haricots verts, de la salade verte, de la ratatouille ou un riz nature.

Pour les viandes, privilégiez des pièces de volaille ou de poissons grillés, ou une petite pièce de viande en évitant de consommer le gras. 

Si vous aimez les salades composées, choisissez-les avec un maximum de légumes et laissez croûtons, lardons... pour les occasions.

- En desserts : dans les brasseries, si vous souhaitez une note sucrée de fin de repas, il est possible de s’orienter vers une boule de sorbet, un fromage blanc sans sucre ou avec un coulis de framboise, une coupe de salade de fruits frais.

Vidéo : les plats à ne pas commander au restaurant !

6/6
 

Sources

Remerciements à Béatrice de Reynal, docteur en nutrition et directrice de l’agence NutriMarketing 
Blog :  http://www.nutrimarketing.eu/blog
« Les aliments, amis de votre santé » de Béatrice de Reynal.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.