Pain de mie : les marques à éviter absolument !
Sommaire

Plomb et cadmium : le pain de mie n'y échappe pas !

Plomb et cadmium : le pain de mie n'y échappe pas !© Istock

Selon l'Anses, le pain de mie contiendrait des métaux comme le plomb et le cadmium. Le plomb est toxique pour le cerveau, les reins et le cœur, quant au cadmium, c'est un métal lourd classé comme cancérigène pour l'homme, mais aussi toxique pour les reins et la reproduction.

Le plomb et le cadmium atteignent le blé via le sol et se retrouvent ainsi dans le pain. Ces métaux sont naturellement présents dans les sols, mais peuvent aussi être le fruit d'une pollution industrielle.

"La contamination des aliments par le plomb est principalement due aux retombées de la pollution atmosphérique [industries, automobiles …ndlr] et à la contamination des sols qui touchent en priorité les végétaux", partage le Ministère des Solidarités et de la Santé.

Pain de mie : l'un des aliments les plus contaminés au cadmium

Le Centre Léon Bérard, Centre de lutte contre le cancer, indique que les aliments constituent la principale source d’exposition au cadmium pour la population générale. "La population française est principalement exposée par voie orale par l’alimentation, mais aussi par l’eau de boisson, partage le Centre Léon Bérard. Les aliments qui contribuent le plus à l’exposition au cadmium sont les pains [pain de mie en particulier, ndlr] et produits de panification sèche, les pommes de terre et dérivés, les légumes, les mollusques et crustacés".

Le cadmium est un élément trace métallique très répandu dans l’environnement à l’état naturel en raison de l ’activité humaine, notamment agricole et industrielle. "Il pénètre facilement dans les végétaux par leurs racines et entre ainsi dans la chaîne alimentaire", prévient l’Anses.

Cadmium : des risques de cancers et d’ostéoporose

L’Anses mentionne un risque d’ostéoporose ou de fractures osseuses comme conséquences du cadmium sur la santé humaine.

Une exposition prolongée au cadmium chez l’Homme peut aussi induire une atteinte rénale, des effets sur l’appareil respiratoire, des troubles de la reproduction ainsi qu’un risque accru de cancer. "Il est aussi suspecté d’entraîner des effets sur le foie, le sang et le système immunitaire", renchérit le Centre Léon Bérard.

L’exposition par inhalation au cadmium (les fumeurs) est susceptible de provoquer des cancers pulmonaires par l’inhalation de poussières ou de fumées de cadmium.

En outre, l’exposition au cadmium par voie orale (via l’alimentation) peut induire l’apparition d’autres cancers. "Une analyse réalisée en 2013 suggère une association entre la consommation de cadmium d'origine alimentaire et le risque de cancer dans les pays occidentaux, en particulier certains cancers hormonodépendants tels que la prostate, le sein et les cancers de l'endomètre", rapporte encore le Centre.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci à Raphaël Gruman, nutritionnist et auteur de La Méthode Gruman, éd. Quotidien Malin

Additifs, résidus de pesticides… Le pain, un aliment industriel comme les autres ?, 60 millions de consommateurs24 janvier 2019

Rapport historique sur les effets pour l’homme de l’exposition aux perturbateurs endocriniens chimiques, OMS

Les perturbateurs endocriniens, ANSM

Cadmium et ses composés, Centre Léon Bérard, Centre de lutte contre le cancer

Voir plus