Sommaire

Noël arrive à grand pas ! Place au sapin et aux boules, mais surtout aux sempiternelles gourmandises de fin d’année. Pour vous aider à trouver votre bonheur, 60 Millions de consommateurs a décrypté une sélection de produits, qui ont la cote à Noël, au sein de son numéro paru fin 2019. Chocolats, champagnes, fruits de mer… Rien n’est laissé aux oubliettes.

Plusieurs marques ont été testées par un panel de consommateurs. Et d’après l’association, "notre goût est souvent formaté". Découvrez les produits que vous feriez mieux de contourner cette année. Votre réveillon n’en sera que meilleur et vos proches vous dirons merci !

Chocolat : gare au sucre et à l’huile de palme !

Le chocolat continu de faire des adeptes, et surtout en période de fête ! Noir, praliné ou parsemé de noisettes, le choix est vaste au supermarché. Lequel choisir ? Quels sont les plus sucrés ? Les plus riches en huile de palme ? On vous éclaire.

"La dégustation à l’aveugle du chocolat réserve des surprises, révèle 60 Millions de Consommateurs. Notre test réalisé sur 22 produits le démontre : ce ne sont pas les chocolats les plus raffinés qui remportent le plus de points".

Jeff de Bruges, Weiss, Leonidas et Suchard : jugés trop sucrés et trop gras

Diabétiques, attention ! Le goût trop sucré des chocolats était une critique récurrente des testeurs. "En particulier pour Leonidas, selon près de la moitié des goûteurs", explique 60 Millions de consommateurs.

"Les produits artisanaux, qui ont pourtant une image plus qualitative, arrivent en fin de palmarès". Les succès des chocolats industriels tiennent peut-être à la capacité des grandes marques à faire des enquêtes de satisfaction, selon l’association. Or, les artisans ne disposent pas toujours de ces moyens.

Parmi les chocolats pralinés, Ferrero (16,5/20) arrive en haut du panier. Il est apprécié par plus de 80 % des testeurs pour son goût praliné. "Arrivent ensuite Réauté (14,5/20), Jeff de Bruges (14/20) et Yves Thuriès (13,5/20). À la différence du chocolat noir, les chocolats pralinés ont moins plu – outre Ferrero- en particulier à cause des goûts jugés trop sucrés et trop gras, présente 60 Millions de consommateurs. Le goût praliné est assez décevant selon nos testeurs".

En effet, les scores sont assez bas. C’est le cas de Weiss qui obtient la note de 8/20. Le goût a largement déplu, semble-t-il. Quant à Suchard, s’il s’en sort avec un 12,5/20, ce n'est pas grâce à son goût. Les goûteurs le trouvent à la fois trop gras et trop sucré.

Lindt, Ferrero, Côte d’Or : ils contiennent de l’huile de palme

L’huile de palme est considérée comme néfaste pour la santé, car elle contient environ 50 % d’acide gras saturés (essentiellement de l’acide palmitique). Cette huile végétale est extraite par pression à chaud de la pulpe des fruits du palmier à huile, un arbre originaire d’Afrique tropicale.

Dans les chocolats pralinés, la proportion de graisse est relativement importante. En effet, l’huile de palme est présente dans six références testées. On en retrouve au sein des Ferrero, Lindt, Carrefour, Suchard, Côte d’Or et Monoprix.

"Ceci n’est pas rentré en compte dans la notation de nos jurés testant à l’aveugle, mais pour 'les choix de 60', nous ne pouvions pas mettre en avant un produit avec de l’huile de palme", avertit 60 Millions de consommateurs.

Fruits de mer : ils n’échappent pas aux pesticides et au plomb

Fruits de mer : ils n’échappent pas aux pesticides et au plomb© Istock

Difficile de faire l’impasse sur l’impact environnemental de ce menu (pêche et élevages de crevettes et gambas). Pourtant, les crevettes comme les noix de Saint-Jacques séduisent tous les ans pendant les fêtes de fin d’année. 60 Millions de consommateurs a décidé d’analyser 24 références surgelées.

Mmm ! Auchan, Picard bio et E.Leclerc : des pesticides détectés

"Bonne nouvelle ! La grande majorité des crevettes sont indemnes de pesticides, indique l’association de consommateurs. Des traces ont toutefois été détectées dans deux références". Il s’agit des gambas géantes sauvages Mmm ! Auchan et des crevettes entières crues Picard bio, qui contiennent un herbicide et insecticide. Pour Picard bio, les pesticides peuvent provenir de l’eau des bassins ou encore de la nourriture donnée aux crevettes.

Du côté des noix de Saint-Jacques, la qualité est plus variable. "L’un des points faibles tient à la présence de pesticides, déplore l’association de consommateurs. Un tiers du panel est concerné. Mauvais point pour le Pecten maximus de E.Leclerc qui affiche une teneur en fenpropidine, un fongicide très proche de la limite maximale applicable aux animaux terrestres (aucune limite pour les produits d’origine aquatique)".

Nos régions ont du talent (E.Leclerc) : un niveau de plomb 21 fois supérieur à la limite règlementaire

Si aucune trace de mercure n’a été décelée parmi les références de 60 Millions de consommateurs, cinq d’entre elles, majoritairement issues de la Manche, contiennent du plomb (composant chimique présent dans l’environnement). "Mais en très faible quantité », indique 60 Millions de consommateurs.

"La référence la plus concentrée [Nos régions ont du talent, E.Leclerc, ndlr] affiche une teneur 21 fois supérieur à la limite règlementaire. Elle contient aussi du cadmium à raison de 0,235 mg/kg, ajoute l’association". Ce dernier est un métal qui provient de la pollution des sites industriels, particulièrement nombreux autour de la Manche.

Champagnes et proseccos : jugés relativement sucrés

Champagnes et proseccos : jugés relativement sucrés© Istock

Certains experts ont testé des champagnes ainsi que des proseccos. En effet, depuis peu, ce dernier s’est frayé une place parmi les boissons festives. Mais que valent-ils ? Méritent-ils réellement d’être servis au réveillon ? Verdict.

Champagne : Moët & Chandon, Martel & Co, GH Mumm, accusés d’être trop sucrés

Boisson festive par excellence, le champagne a encore de beaux jours devant lui. Néanmoins, attention. Toutes les marques ne se valent pas. "Trois références dépassent 13/20, partage 60 Millions de Consommateurs. Chanoine Frères, Alfred Rothschild et Mumm Cordon Rouge. Le reste s’avère moyen, malgré des prix bien plus élevés".

Parmi les champagnes jugés comme trop sucrés, on retrouve Canard-Duchêne (11,5/20). "Le sucre domine", selon les testeurs. On repère aussi Moët & Chandon (11,5/20), G.H. Martel & Co (10,5/20) et GH Mumm (11/20).

Prosecco : il peut abîmer l’émail de vos dents

"En France, le phénomène prosecco se développe dans la foulée de la mode des cocktails", estime 60 Millions de consommateurs. Et pour cause, le prosecco est désormais considéré comme la meilleure alternative au champagne, porteur de l’art de vivre italien. Dix bouteilles de prosecco ont été dégustées par les experts de l’association de consommateurs. "Les résultats s’avèrent médiocres", partagent-ils.

Les faits qui leur sont reprochés ? Ils penchent vers l’austère et sont trop sucrés. En effet, "le prosecco offre un cocktail d’acide carbonique, de sucre et d’alcool, ce qui entraîne une sensibilité dentaire et une érosion de l’émail", alertait le Pr Damian Walmsley de la Dental Association (Royaume-Uni), interviewé par The Independant en 2017.

Parmi les moins bien notés : Costaross (11,5/20), Valdizze (11,5/20), Luna Argenta (11/20), Riccadonna (11/20) et Perlino (11/20).

En clair, le prosecco n’est sont pas prêt de détrôner le champagne !

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Des fêtes réussies, les meilleurs choix, 60 Millions de consommateurs, 21 novembre 2019

Métaux en tant que contaminants dans les aliments, EFSA

Doctor warns women to drink less sparkling wine to avoid ‘prosecco smile’, The Independant, Août 2017

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.