Comment bien choisir son antirides

A chaque âge son produit

© Adobe Stock"A 20 ans, il est inutile d’acheter des crèmes antirides qui stimulent les cellules du visage", assure la cosmétologue Myriam Cohen. Il vaut mieux privilégier les solutions de prévention. Au programme : des cosmétiques hydratants et riches en antioxydants. Sans oublier de bien se protéger du soleil. Un aspect préventif indispensable pour entretenir son capital cutané. "Les rayons du soleil entrent en profondeur dans la peau, causent des dégâts dans le collagène et accélèrent ainsi le vieillissement", prévient le Dr Marie-Pierre Hill-Sylvestre. Les trentenaires peuvent commencer la stimulation cellulaire à l’aide de gommages. Et à partir de 40 ou 45 ans, place aux vrais antirides qui agissent sur l’élastine et le collagène.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X