Chirurgie esthétique ratée : quels recours ?

La chirurgie esthétique peut considérablement améliorer la vie des personnes complexées par leur physique. Toutefois, il arrive aussi qu’il y ait des ratés et que la métamorphose tant espérée se transforme en véritable cauchemar. Découvrez quels sont les recours envisageables lorsqu’une chirurgie esthétique tourne mal.
Chirurgie ésthetique©FotoliaFotolia

Chirurgie esthétique ratée, un accord à l’amiable

Lorsque l’on décide d’avoir recours à la chirurgie esthétique, la clinique doit nous informer des risques encourus. En effet, les chirurgiens esthétiques ont seulement une obligation de moyens, et non de résultats, ceux-ci étant particulièrement subjectifs. Toutefois, si vous n’êtes pas satisfait d’une chirurgie visant à modifier votre apparence, vous pouvez faire part de votre déception au chirurgien à l’origine de l’opération. Si celui-ci est honnête et partage votre réserve, il pourra pratiquer une seconde opération à moindres frais ou vous accorder un dédommagement financier.

Chirurgie esthétique ratée, lorsque l’action en justice s’impose

Malheureusement, il n’est pas rare que patient et praticien ne partagent pas le même avis quant au résultat d’une opération. Si vous estimez que le préjudice causé est irréparable, vous pouvez entamer une action en justice auprès du tribunal de Grande Instance de votre région et exiger ainsi une compensation financière. Si un accord à l’amiable est toujours préférable, il arrive que le recours en justice s’impose. Mais, bonne nouvelle, les patients sont de plus en plus nombreux à obtenir gain de cause au cours de ces procédures.

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):