Sommaire

"Quand on est à la fin de sa vie, qu’on nous laisse partir"

Âgée de 92 ans, Line Renaud a également évoqué son combat : le droit à mourir dans la dignité. Son AVC l’aura incité à "mettre ses affaires en ordre", dit-elle et à envisager ce qu’elle souhaitait si elle devait partir.

L’actrice ne regrette plus de ne pas être maman

"C’est à tout ça que vous pensez quand vous êtes à l’hôpital [préparer son départ, ndlr]. Mes affaires ne sont pas en ordre, il faut que je le fasse. Alors je les ai mises en ordre", confie Line Renaud avant de rappeler "je n’ai pas d’enfant".

Si l’actrice avoue avoir ressenti le mal d’enfants aux alentour de 70-75 ans, aujourd’hui elle n’a plus aucun regret. "Maintenant, je suis très bien avec Muriel et Claude. Très bien. Mon héritage ira à un fond de dotation [Line Renaud-Loulou Gasté, ndlr]. Ce fond de dotation est dédié à la science", assure Line Renaud.

"Je ne veux pas qu’on prolonge inutilement"

Quant au droit de mourir dans la dignité, Line Renaud rappelle qu’elle ne souhaite pas qu’on la maintienne en vie en cas de souffrance ou de dépendance.

"Je ne veux pas qu’on prolonge inutilement. Quand on est à la fin de sa vie, qu’on nous laisse partir, qu’on nous aide à partir. Il faut nous aider à partir. Je le demande. Quand on souffre, on part. Mais la vie est belle", conclue l’actrice.

Sources

Sept à Huit, TF1, 25 octobre 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.