Sommaire

Pourquoi Line Renaud n’a pas supporté sa rééducation

Pourquoi Line Renaud n’a pas supporté sa rééducation

Chaque matin, Line Renaud avait droit au petit déjeuner apporté spécialement par Muriel Robin. "Muriel m’apportait les croissants, les petits pains au chocolat et me faisait la répétition du spectacle. Donc j’ai eu droit aux répétitions et les aides-soignantes aussi", raconte-t-elle. Malheureusement, l’actrice garde un moins bon souvenir des séances de rééducation, essentielles après un AVC.

"On m’avait changé de nom là-bas. Je m’appelais Madame Fleur"

Il est recommandé de débuter la rééducation motrice dès que possible après un AVC, si l’on veut limiter les séquelles. Or, ce qui était difficile pour Line Renaud, c’était ce sentiment d’être "infantilisée".

"Il faut apprendre avec des petites perles, mettre les perles les une au-dessus des autres. Plus c’est petit, plus on doit en prendre", décrit Line Renaud. Mais le plus dur pour la comédienne, c’était "la façon dont elle [l’ergothérapeute, ndlr] me parlait".

"C’est comme à une enfant. On m’avait changé de nom là-bas. Je m’appelais Madame Fleur. C’était jolie. Alors elle me disait ‘C’est bien madame Fleur, vous faites des progrès’. Je ne supportais pas".

L’actrice faisait surement référence à l’ergothérapie. Cette étape de la rééducation aide les patients à retrouver leur capacité d'accomplir les activités de la vie quotidienne, après un AVC.

Sources

Sept à Huit, TF1, 25 octobre 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.