Maxime Le Forestier révèle comment son fils, atteint de surdité, est sorti du silence

Interviewé dernièrement par nos confrères du magazine Closer, Maxime Le Forestier s’est livré sur le handicap de son fils aîné, Philippe. Né de la relation du chanteur avec une Brésilienne, l’enfant est arrivé au monde avec surdité sévère. Aujourd’hui, il est régisseur de cinéma et est parvenu à sortir du silence.

Alors qu’il vient de sortir son nouvel album "Paraître ou ne pas être", Maxime Le Forestier partira en tournée dès le 3 octobre prochain. À cette occasion, le chanteur de 70 ans a accepté de se confier à la revue Closer sur sa relation avec sa compagne Fabienne, à qui il s’adresse dans ses chansons, ainsi que sur ses deux fils, Philippe et Arthur.

De son union avec Bettina, une Brésilienne, est né Philippe il y a 32 ans. "Après notre séparation, c’est moi qui l’ai élevé. Il est né avec une surdité sévère, mais avait envie de communiquer, expliquait Maxime Le Forester à Paris Match en 2013. Il était hors de question de la laisser isolé, confiné dans le silence".

Après sa rencontre avec Fabienne, avec qui il partage sa vie depuis plus de 30 ans, le chanteur est devenu papa pour la seconde fois. Son cadet, Arthur, est âgé de 29 ans aujourd’hui et suit les traces de son père. "Il s’exprime sur Internet, donne des concerts… Il a toujours été un goûteur de chanson", confie Maxime Le Forestier.

Le couple a donc élevé les deux garçons et d’après le chanteur, "Fabienne a élevé Philippe comme s’il était son propre fils. Elle était titulaire d’une formation de psy pour enfant. C’était parfait !".

"J’ai décidé de lui apprendre à parler et cela m’a pris 5 ans"

Maxime Le Forestier s’est livré à cœur ouvert sur le handicap de son fils aîné. Atteint d’une surdité, l’enfant est resté dans le silence durant plusieurs années. "Quand Philippe était petit, je ne savais pas quoi faire", se remémore-t-il.

En 2013, le chanteur expliquait qu’il avait longuement hésité entre la langue des signes et les mots. "Grâce à d’excellents orthophonistes, nous avons choisi la parole. J’ai décidé de lui apprendre à parler et cela m’a pris 5 ans".

En effet, la surdité chez l’enfant est définie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme "une acuité auditive insuffisante pour permettre à l'enfant d'apprendre sa propre langue, de participer aux activités normales de son âge et de suivre avec profit l'enseignement scolaire général".

"Je pense qu’il se serait sauvé tout seul si je n’avais pas été là"

Aujourd’hui à 32 ans, Philippe a la chance d’être un adulte épanoui. Il est parvenu à sortir du silence et à communiquer avec les autres. Mais cela n’aurait pas été possible sans le soutien de ses proches, de son père, et surtout, sans avoir appris à parler, semble-t-il.

"Il faut arriver à communiquer, avec les moyens du bord, ajoute Maxime Le Forestier. Les Lego permettaient à Philippe d'identifier les couleurs et les formes, jouer au foot établissait une communication avec ses copains... Je pense qu’il se serait sauvé tout seul si je n’avais pas été là".

À force de stimuler la communication de l’enfant, les efforts ont fini par payer. En effet, si les personnes malentendantes perçoivent la voix sans comprendre les paroles, Philippe a fini par pouvoir interpréter certaines phrases. Cela s’est confirmé alors que le chanteur avait emmené son fils consulter une pédopsychanalyste. "Lors d’un dîner, elle m’a dit de passer la voir à la Maison verte, sa garderie pour enfants, où les parents pouvaient rester", raconte Maxime Le Forestier.

"Dans une pièce, il y avait des tricycles et, au milieu, une ligne blanche qui séparait les bébés des enfants, poursuit-il. Philippe a pris un tricycle et a franchi la ligne, déclenchant chez Françoise [la pédopsychanalyste, ndlr] un "non, défense de franchir la ligne ! Il y a des bébés". Et Philippe a fait demi-tour. La preuve qu'il comprenait...". Concrètement, selon le chanteur, la meilleure façon de "vaincre" la surdité a été d’apprendre à parler à son fils.

"Aujourd’hui, Philippe à 32 ans, il est régisseur de cinéma et c’est un garçon épanoui. Je suis très fier de lui, comme de son frère cadet, Arthur. J’aime beaucoup les adultes qu’ils sont devenus", conclue le chanteur.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.