Acouphène et bourdonnement d'oreilles : que faire ?

L’acouphène peut s’avérer très perturbant. Avoir une oreille qui bourdonne n’est jamais très agréable. Il existe des solutions pour limiter la perception de ces bruits parasites.

Publicité

© Istock©iStock

Comment se manifeste l’acouphène ?

L’acouphène se définit par une sensation auditive diverse de type bourdonnement, sifflement ou grésillement, sans lien avec un son provenant de l’extérieur. Il peut être perçu dans une seule oreille ou dans les deux, et survient de façon brutale ou progressive. Les conséquences de cette affection sont variables d’une personne à l’autre.

Acouphène : quand consulter ?

Avoir une oreille qui bourdonne depuis plusieurs jours peut justifier une consultation chez un médecin, notamment lorsque le sujet constate en parallèle une perte de l’audition ou qu’il souffre de douleurs à l’oreille et/ou de maux de tête. Une consultation s’impose aussi lorsque les acouphènes s’accompagnent de vertiges, voire quand la personne se trouve dans un état de confusion.

Publicité
Publicité

Le médecin doit identifier la cause de l’acouphène afin de prescrire un traitement adapté. Un appareil auditif peut être posé en cas de perte auditive. Il existe également des prothèses auditives qui masquent les acouphènes et diminuent considérablement la gêne occasionnée par les bourdonnements d'oreilles.

Oreille qui bourdonne : les bons gestes

Des acouphènes qui se manifestent au moment du coucher sont susceptibles de perturber la phase d’endormissement. Dans ce cas, il existe une solution simple qui consiste à se concentrer sur un son extérieur, comme de la musique apaisante par exemple. C’est également nécessaire au cours de la journée pour éviter de se focaliser sur des bourdonnements d’oreilles.

En cas d’acouphènes passagers et de courte durée, le sujet doit se relaxer. Il peut s’allonger dans l’obscurité totale et dans un endroit calme. Cela suffit souvent à faire disparaître les bruits parasites. Il est également indispensable d’éviter les situations de stress car celles-ci amplifient la perception des bourdonnements d’oreilles ou des sifflements.

D'autres solutions donnent de bons résultats :
La sophrologie : elle aide le patient à oublier la gêne causée et donc à mieux supporter ses acouphènes.
La thérapie cognitive et comportementale (TCC) contre les acouphènes : le sujet participe à des séances en groupe et/ou à des séances individuelles. Le but de la TCC est d'apprendre au patient à accepter ses acouphènes et à ne plus en souffrir. Les séances en groupe aident à se sentir moins isolé face à son problème et permettent de réduire les conséquences, parfois lourdes, des acouphènes.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X