Des somnifères moins remboursés à partir du 1er décembre

Conformément à la publication faite dans le Journal Officiel du 14 novembre dernier, une liste de médicaments appartenant à la famille des benzodiazépines ne seront plus remboursés qu'à 15% à partir du 1er décembre, contre 65% auparavant.
© avarand - Fotolia.com

La France fait partie des pays les plus consommateurs de somnifères. Pour autant, c'est un nouveau coup dur pour les portefeuilles des patients qui est porté à partir du 1er décembre 2014. Plusieurs de ces médicaments, notamment de la famille des benzodiazépines, ne seront plus remboursés qu'à 15%, contre 65% jusqu'ici. En cause, le jugement sévère émis par la commission de la transparence de la HAS en juillet 2014 qui a estimé que ces traitements n'avaient qu'un "effet faible sur le sommeil", les plaçant "au plus bas niveau d'intérêt". Leur service médical rendu étant revu à la baisse et leurs risques d'effets délétères maintenus (abus, dépendance, risques de chute, troubles de la mémoire...), ces médicaments coûteront désormais plus cher à leurs utilisateurs.

Lire aussi

Parmi les médicaments déremboursés selon le Journal Officiel du 14 novembre : Havlane®, Imovane®, Lormetazepam®, Mogadon®, Noctamide®, Normison®, Nuctalon®, Stilnox®, Zolpidem®, Zopiclone®.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.