Publicité
Publicité

En 1995 le Pr Baulieu découvre que la synthèse de la DHEA démarre vers l’âge de sept ans, atteint son taux maximum vers vingt cinq ans, puis décline progressivement avec l’âge. D’où l’idée de l’utiliser comme molécule du « bien être » chez les personnes âgées.

Ce nouveau concept ouvre dès lors la porte à tous les fantasmes, certains profanes imaginant que la DHEA pourrait être une molécule miracle empêchant de vieillir. Un pur délire.

Publicité
Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés