Ne pas mélanger les médicaments

Publicité

L’effet du sildénafil étant tout à fait réel, il n’est pas recommandé de l’absorber sans mesurer les interactions qu’il peut avoir avec d’autres médicaments. Seul un médecin est à même d’envisager avec minutie de telles interactions. Les négliger expose le patient à des surdosages dangereux pour son cœur et ses vaisseaux ainsi que pour son pénis.

Publicité
Publicité

En outre, le médicament est détruit par le foie dans une chaîne d’enzymes qui peut être bloquée par d’autres médicaments : - kétoconazole (antifungique), - érythromycine (antibiotique), - cimétidine (anti-ulcéreux), - ritonavir (antiviral), ou des aliments comme le jus de pamplemousse.

De tels prescriptions concomitantes peuvent provoquer une accumulation du sildénafil donc un surdosage. De même qu’une maladie du foie diminue son élimination.

La situation est similaire lors des altérations des reins (maladies ou sénescence), l’élimination du sildénafil est réduite, il peut donc se produire un surdosage.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X