La tendresse, d’acc’, mais l’extase ?

Publicité

La tendresse, d’acc’, mais l’extase?

Les hommes et les femmes ne sont pas pareils, cela fait des millénaires que tout le monde le sait. Là où Monsieur oublie en une seconde la CSG et le dossier urgentissime à boucler, Madame rumine la discussion avec le chef du service ou la panne de femme de ménage. Et là où Monsieur démarre au quart de tour, Madame a du mal à zapper sur ses problèmes...

Sonia a la dent dure: la tonsure et le "durillon de comptoir", ce n’est pas sexy. Surtout enveloppé dans un caleçon nounours et un T-shirt "Police of New York". La tendresse, d’accord, l’extase, dur-dur.

Publicité
Publicité

Christine, elle, se moque des apparences. Mais son macho de jules qui se moque de ce qu’elle est, de ce qu’elle fait, de ce qu’elle ressent, qui ne la regarde que lorsque la testostérone le démange, elle n’en veut plus.

Les matchs de foot tous les deux soirs à la télé, le jogging du dimanche matin avec les copains alors qu’elle aimerait qu’il lui apporte son petit déjeuner au lit l’ont définitivement détachée de lui. "Je préfèrerais faire l’amour avec le livreur du supermarché, lui, au moins, je n’ai rien à lui reprocher." Voilà peut-être pourquoi livreurs de pizza, plombiers, électriciens et dépanneurs en tous genres assurent avoir encore de belles occases...

Florence Le Bras

mots-clés : Jogging, Plomb

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X