Chasse aux idées reçus : vin et loukoum

Chasse aux idées reçues: vin et loukoum

A lire aussi : Hospitalisations

Le vin, longtemps tenu pour un aliment de plaisir, faisant le lit de l’alcoolisme et de la dépendance, est aujourd’hui présenté comme un aliment de très haute protection du cœur. Ce qu’il est, mais son intérêt est limité par la fourchette trop serrée de sa dose utile. Précieux entre un à deux verres par jour, toxique au delà, ses inconvénients surpassent très vite ses avantages.

Le loukoum, cliché de la friandise orientale richissime, en est l’une des plus originales et des plus avantageuses pour la ligne. Vous avez bien lu!!! Simplement, parce qu’il est peu calorique pour une friandise et composé, pour moitié, par des sucres lents (gel d’amidon).

De plus, sa consistance particulière impose une mastication engluée et ludique, assortie d’une intense salivation et d’un effet bourratif qui conjuguent leurs effets pour limiter sa consommation. C’est la meilleure récompense gustative que l’on puisse offrir à un obèse ou à un diabétique qui suit correctement son régime.

Dr Pierre Dukan

> Sommeil - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.