Elle se retrouve amputée des quatre membres après avoir caressé son chien

Publié le 05 Août 2019 à 16h03 par Agathe Boussard, journaliste santé
Une jeune Américaine a été amputée des deux bras et des deux jambes après avoir été infectée par la bactérie capnocytophaga. Celle-ci lui aurait été transmise par la salive de son chien.
Istock

C’est un drame invraisemblable qu’a vécu Marie Trainer. Alors qu’elle revenait tout juste avec son époux de vacances passées sous le soleil des Caraïbes, la jeune femme a dû être amputée des deux mains et des deux jambes au niveau des genoux. Elle a été victime d’une infection transmise par la salive de son chien. À l’origine de l’infection, une bactérie nommée capnocytophaga canimorsus.

Les premiers symptômes : des nausées et un mal de dos

De retour aux États-Unis après un séjour passé à Punta Cana, en République dominicaine, l’américaine a commencé à avoir des nausées et des maux de dos. Elle a d'abord cru qu’il s’agissait d’une simple grippe. Mais son état s’est progressivement empiré et sa température a commencé à osciller, grimpant, d'un seul coup, puis chutant tout aussi subitement. Elle s’est alors rendue à l’hôpital où l’équipe médicale lui a prescrit un premier traitement. Elle a été placée sous assistance respiratoire et plongée dans un coma artificiel.

Malgré les premiers soins, l’américaine contracte une septicémie suivie d’une gangrène, une nécrose des tissus. Les médecins constatent également qu’elle souffre d’insuffisance hépatique et rénale. L’américaine, se plaignait, à son arrivée à l'hôpital, de douleurs atroces au niveau des mains et des jambes. L'infection s'est propagée au bout de son nez et de ses oreilles.

Une analyse de sang plus tard, le diagnostic tombe. Marie Trainer a été infectée par une bactérie intitulée capnocytophaga canimorsus. Cette bactérie est fréquemment présente dans la salive des chiens. Une morsure ou même un simple contact suffit pour être infecté. Selon les médecins, l’américaine a pu être contaminée si l’un de ses chiens a léché une égratignure présente sur l'un de ses bras. En effet, la jeune femme s’était blessée en mai.

Développer une telle réaction est extrêmement rare. C’est le cas d’une personne sur un million. Ainsi, même si votre plaie entre en contact avec la salive d’un chien, il est possible que vous ne fassiez jamais de réaction.

80 jours d'hospitalisation

La nécrose des tissus mettant la vie de Marie Trainer en danger, les médecins se sont vus contraints d’amputer ses quatre membres. Malgré l’épreuve, l’américaine, âgée de 54 ans et originaire du comté de Stark dans l’Ohio, a déclaré aimer toujours ses chiens et ne souhaite pas s’en séparer. Au total, Marie Trainer serait restée 80 jours à l'hôpital.

Pour la soutenir, une campagne de collecte de fonds en ligne a été créée. Elle est parvenue à collecter près de 28 000 dollars, soit environ 25 000 euros, de dons. Cet argent servira à payer ses frais de santé.

Aussi insolite que cela puisse paraître, l’histoire n’est pas la première du genre. Il y a un an, un Américain, Greg Manteufel, habitant du Wisconsin, subissait une amputation des quatre membres, une semaine après son entrée à l'hôpital. Il avait, lui aussi, été léché par un chien et présentait les mêmes symptômes. Les personnes les plus à risque sont des personnes dont le système immunitaire se trouve affaibli.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :