Quelles maladies peuvent entraîner une perte de poils chez le chien ?

Si votre chien n'a pas pour habitude de perdre ses poils et que vous remarquez que ceux-ci sont parsemés à divers endroits ou de façon localisée, il est possible que cela traduise une maladie. Les maladies parasitaires, dues principalement à la présence de puces, provoquent de fortes démangeaisons entraînant des grattages, mais aussi des morsures. Le grattage intempestif dû aux puces ou au stress peut faire perdre de nombreux poils à votre chien.

Pour éviter que votre chien ne soit infesté par les puces, il est conseillé d'opter pour un traitement anti-puces à renouveler deux fois par an. Les maladies comme la teigne et la gale peuvent également être responsables d'une perte importante de poils. Une perte de poils anormale et très importante nécessite une visite chez le vétérinaire.

Une perte de poils chez le chien est-elle toujours le signe d'une maladie ?

Une perte de poils chez le chien n'est pas nécessairement un signe de maladie. En effet, certaines races de chiens, principalement les chiens à poils ras (labradors, Jack Russell...), perdent de petites quantités de poils tout au long de l'année.

Les chiens à poils longs et pourvus de sous-poil, tels que les huskys et les colleys, effectuent une mue printanière chaque année et perdent à cette occasion une grande quantité de poils afin de renouveler leur fourrure.

Les maladies parasitaires du chien

Les parasites sont les plus grands responsables des maladies du chien. La santé animale passe par une grande vigilance à l'égard de ces maladies, qui peuvent être bénignes, mais aussi évoluer de façon plus dramatique.

La teigne est une maladie du chien assez répandue, due à un champignon, qui atteint généralement les cuisses et la tête du chien et qui est transmissible à l'homme. Elle ne s'accompagne pas de démangeaisons, mais est très contagieuse.

La gale est aussi un des principaux responsables de la perte de poils chez le chien. Elle atteint les oreilles, les cuisses, les flancs, et s'accompagne de pellicules et de démangeaisons.

Les puces peuvent aussi faire perdre les poils d'un chien. Un traitement anti-puces et un collier suffisent généralement à guérir et à prévenir.

Les maladies hormonales du chien

Les hormones contrôlent, entre autres, la santé du poil du chien. En cas de bouleversement hormonal, le chien peut donc commencer à avoir un poil plus terne et le perdre. Généralement, ces pertes de poils se situent sur le dos et les flancs du chien avec une peau à l'aspect modifié, épaissie ou amincie, des pellicules. Si le déséquilibre hormonal n'est pas traité, l'état du chien peut s'aggraver.

Les principales pathologies en cause sont le diabète, l'hypothyroïdie ou le syndrome de Cushing. Cela nécessite une prise en charge vétérinaire.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.