< Retour à l'article

26% des Français ont plus besoin d'un câlin que d'un rapport sexuel

5/5
26% des Français ont plus besoin d'un câlin que d'un rapport sexuel

Depuis la mise en place du confinement, 26% des Français affirment avoir déjà eu besoin d’un gros câlin ou d’affection. Cette recherche de réconfort est particulièrement marquée en cette période de pandémie, et elle ne se traduit pas par les rapports sexuels mais par d'autres témoignages d'affection.

Interviewée par le Huffpost, la psychanalyste Virginie Megglé (auteure du livre Le harcèlement émotionnel, éd. Eyrolles), parle même de dépendance affective, comme conséquence du confinement.

"Beaucoup d’amoureux étaient très heureux d’être confinés ensemble les deux premières semaines. Mais lorsque l’ennui revient, et peut-être la tristesse, la personne dépendante va attendre de l’autre qu’il la rende heureuse. Mais peu importe ce qu’il fait, l’autre se sentira mal", explique-t-elle.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Le confinement… ciment pour le couple ?, Sondage Ifop pour Charles.co

La sexualité entraîne une augmentation de l'humeur et du sens de la vie sans aucune preuve de sens inverse: une enquête journalière, Emotion, 2018

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.