Sommaire

Elles sont jeunes !

L'image de la vieille dame qui se réchauffe au coin du feu, c'est fini ! Les grands-mères d'aujourd'hui sont à l'image de la société : modernes et dynamiques. Très loin des clichés qui renvoient au troisième âge, le profil de nos grands-mères s'est transformé. Et si elles affichent un visage jeune, c'est aussi parce qu'elles le sont !

A lire aussi :

Rouge la bouche !

Une enquête IPSOS réalisée en octobre 2008 avec le cabinet DRS pour l'Association Fête des grands-mères révèle que 48% des grands-mères d'aujourd'hui déclarent l'avoir été à moins de 50 ans !

Conseils :

La jeunesse, c'est bien sûr dans la tête, mais c'est aussi une question d'image. Vous avez l'habitude de porter des jeans, des talons, vous aimez les chemisiers cintrés un peu sexy, le rouge à lèvres ? Pourquoi devriez-vous les remiser au fond de vos tiroirs sous prétexte que vous allez devenir grand-mère ?

Elles ont une vie sociale

A quoi reconnaît-on une grand-mère aujourd'hui ? A son emploi du temps surchargé ! Très active, la "mamie" moderne est toujours occupée.

A 50 ans, même si on y pense, on n'est pas encore à la retraite. Le quotidien de nombreuses jeunes grands-mères est donc rythmé par leurs activités professionnelles, et si elles ne se rendent pas au bureau tous les jours, elles sont investies dans de nombreuses activités : associations, clubs, activités physiques, cours de peinture ou de poterie... Rien ne les arrête !

Conseils :

Personne ne s'attend à vous voir tout sacrifier pour vous consacrer pleinement à vos petits-enfants. Le bon compromis : arriver à trouver du temps pour satisfaire chacun, ne pas renoncer à ses activités, mais pouvoir aussi profiter des moments magiques en famille !

Elles sont dynamiques

Les nouvelles grands-mères sont des femmes dynamiques ! Voyages, sorties, elles ont une vie sociale bien remplie mais savent aussi se rendre disponibles. Elles s'investissent en effet beaucoup dans la vie de leurs petits-enfants, avec qui elles entendent bien partager le maximum de choses. L'enquête Ipsos/Cabinet DRS révèle que les mamies modernes sont très joueuses : 62,2% d'entre elles déclarent beaucoup jouer avec leurs petits-enfants. Elles sont aussi des confidentes (52,4%), plus de 42% d'entre elles font la cuisine avec eux, 55% les emmènent en balade et une sur trois au restaurant.

Conseils :

Initiez vos petits enfants aux activités qui vous plaisent ! C'est aussi comme ça que l'on tisse des liens de complicité forts et que l'on se construit des souvenirs.

Elles se gardent du temps pour elles !

80% des grands-mères* aimeraient prendre plus de temps pour elles, et rien que pour elles. Certaines ne s'en privent d'ailleurs pas, et tant pis pour les petits enfants ! Pour la psychologue Maryse Vaillant, on ne choisit pas d'être grand-mère et quand ça arrive, on n'est pas toujours prête ou désireuse d'assumer ce rôle. "Entre 50 et 65 ans, les femmes bénéficient en quelque sorte d'une seconde vie" explique l'auteur du livre ''Au bonheur des grands-mères''. "Libérées de l'éducation de leurs enfants, elles entendent bien profiter "égoïstement" de cette seconde jeunesse, de leur vie de femmes, avant de nouveau faire face à des responsabilités familiales."

Conseils :

Sachez garder du temps pour vous. Ce n'est pas être égoïste, c'est savoir se rendre vraiment disponible pour les autres le moment venu. "La grand-mère d'aujourd'hui a compris qu'on ne peut pas se dévouer exclusivement à ses enfants ou ses petits-enfants", confirme Maryse Vaillant. "Elle doit donc trouver un équilibre qui lui permette aussi de vivre sa vie de femme."

''*enquête Ipsos/cabinet DRS''

Elles sont high-tech !

Si elles aiment toujours autant recevoir des cartes postales de leurs petits enfants, les grands-mères "nouvelle version" sont dans l'air du temps, parfaitement en phase avec leur époque. Elles ont en effet su s'adapter et évoluer avec les nouvelles technologies et les nouveaux moyens de communication. 80% des grands-mères de moins de 60 ans* par exemple, possèdent ainsi un téléphone portable. Selon une enquête Senior Planet/Nielsen, 86% des 50-64 ans utilisent régulièrement Internet. De quoi les rapprocher encore un peu plus de leurs petits enfants !

Conseils :

Demander à ses petits-enfants quelques conseils sur l'utilisation de son portable ou de son ordinateur est un excellent moyen de renforcer sa complicité. C'est surtout l'occasion d'inverser les rôles : pour une fois, ce sont eux qui partageront leurs expériences et savoir-faire. Il y a fort à parier qu'ils apprécieront !

''*enquête Ipsos/cabinet DRS''

Fini les 'mamies' !

Bannissez de votre vocabulaire les "grand-mère", "mamie" et autres "mémé" ! Parce que ces mots renvoient encore à l'esprit une image de "vieux", donc peu flatteuse, les grands-mères d'aujourd'hui apprécient rarement qu'on les appelle ainsi. "Grand-mère ne veut pourtant pas dire sénile !", s'exclame Maryse Vaillant. "La maturité est une valeur synonyme de sagesse et d'expérience, mais ce ne sont pas des valeurs mises en avant dans notre société, qui favorise et encourage plutôt la jeunesse et le dynamisme. L'expérience c'est rassurant, mais ce n'est pas très sexy !", convient la psychologue.

Conseils :

Laissez vos petits-enfants vous choisir eux-mêmes un nom ! Si personne ne leur souffle, ils n'auront jamais l'idée de vous appeler "mémère" ! "Nanou", "baba", "mamita"... On voit fleurir de nombreux surnoms tendres et affectueux. Un joli moyen de se définir par rapport à ses petits enfants, et non par rapport à une classe d'âge qui ne nous correspond pas vraiment...

Elles sont séduisantes et séductrices

Ce n'est pas parce qu'on devient grand-mère que son image de femme doit en pâtir ! Plus coquettes que jamais, les "mamies" modernes sont au top de leur forme et de leur féminité. "Aujourd'hui certaines femmes deviennent grands-mères avant d'être ménopausées", note Maryse Vaillant. "Elles sont toujours actives, professionnellement et sexuellement, d'où ce rejet aussi du mot "grand-mère" qui ne correspond pas du tout à leur image ni à leur état d'esprit." Et parce qu'elles sont jeunes et parfois célibataires, elles mettent un point d'honneur à s'entretenir. Elles sont donc séduisantes et séduisent, comme en témoigne le phénomène des cougars, ces femmes d'âge mûr qui séduisent des hommes plus jeunes.

Conseils :

Si vous ne souhaitez pas mélanger votre vie de femme avec la famille, rien ne vous empêche d'adopter la "mamie gâteau" attitude quand vous êtes avec votre marmaille, et de rester une femme, une vraie, en dehors de ces moments passés avec eux. Vous avez aussi le droit de cultiver un jardin secret !

Elles sont de vraies confidentes...

Si elles n'aiment pas le mot "mamie", les grands-mères prennent en revanche leur rôle très à coeur et développent souvent des relations très proches avec leurs petits-enfants. Les "mamies gâteau" restent donc une valeur sûre, sur laquelle on aime pouvoir compter ! "C'est là que leur rôle de soutien et de confidente prend tout son sens", indique la psychologue Maryse Vaillant. Elles se révèlent ainsi un interlocuteur privilégié lorsque les plus jeunes se sentent incompris des parents par exemple, et que le dialogue avec ces derniers est difficile.

Conseils :

Si les enfants se confient plus facilement à leur grand-mère qu'à leur mère, c'est avant tout parce qu'ils sont en confiance et sentent qu'ils ne seront pas jugés. Sauf cas grave, ne trahissez pas cette confiance et gardez pour vous ce qu'ils confieront à votre oreille bienveillante...

Elles donnent des conseils !

L'arrivée des petits-enfants est souvent perçue comme une deuxième chance, ou au moins l'occasion de se rattraper en leur donnant ce que l'on n'a pas pu ou su donner à ses propres enfants. Une attitude réflexe mais pas forcément bonne à adopter. "Devenir grand-mère ne signifie pas redevenir mère", indique Maryse Vaillant. "+a n'offre pas une seconde chance pour réparer les erreurs que l'on a commises avec ses enfants." En revanche, ce peut être une occasion à saisir pour se rapprocher de ses enfants et développer un nouveau type de relation.

Conseils :

Les parents sont toujours pleins de doutes. Qui mieux alors que ses propres parents pour répondre à ces questions ? Sachez être à l'écoute mais ne vous imposez pas en tant que conseiller, vos enfants pourraient mal le prendre. "Il faut en effet savoir trouver le juste milieu pour ne pas empiéter sur le territoire des parents, celui de l'éducation", confirme Maryse Vaillant.

Elles restent les gardiennes de la mémoire familiale

Si les grands-mères d'aujourd'hui affichent un visage nouveau, résolument moderne, il est une image en revanche qui semble ne pas avoir changé : c'est celle du grand-parent repère familial par excellence. Mémoire vivante de la famille, les grands-parents sont aussi les garants de cette identité familiale. "Les grands-parents, et donc les grands-mères sont un complément indispensable à la présence des parents, peu importe qu'ils soient compétents sur le plan de l'éducation ou défaillants", estime Maryse Vaillant. "Ils seront ainsi un repère essentiel pour les petits enfants en manque de stabilité familiale."

Conseils :

C'est souvent autour d'une table que l'on évoque la famille, les bons souvenirs, et les mauvais, ou que l'on raconte aux enfants les histoires qui font le ciment de la famille. Pour continuer de faire vivre ces souvenirs et les transmettre aux plus jeunes, réunissez la tribu autour d'un repas. Sans compter qu'il faudrait être fou pour manquer les bons petits plats chez mamie...

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

mots-clés : Cougar, gateau, Plat, cuisine, Sexy
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.