Le Village Alzheimer ouvrira bientôt ses portes à Dax

Le Village Landais Alzheimer, entièrement dédié au bien-être des patients et des soignants, accueillera ses premiers résidents en mars. La procédure d’admission est ouverte depuis le 15 novembre.

C’est un projet thérapeutique innovant qui va bientôt voir le jour dans les Landes, à proximité de la ville de Dax. Le “Village Alzheimer”, conçu pour le bien-être des malades, de leur famille et du personnel soignant, devrait ouvrir ses portes en mars 2020. À l’heure où les Ehpad et les maisons de retraite sont au cœur de polémiques, liées au manque de moyen et aux cas de maltraitance, cette mini-ville a de quoi faire rêver.

Les malades d’Alzheimer continueront à vivre “comme à la maison”

L'initiative remonte à 2013. Depuis, ce projet unique en France a bien évolué. Le permis de construire a été obtenu en avril 2017, et les travaux ont commencé un an plus tard. Ce village révolutionnaire, bâti au milieu de 5 hectares de nature, pourra accueillir 120 résidents, 120 membres du personnel et 120 bénévoles.

Les malades d’Alzheimer pourront évoluer dans quatre quartiers et bénéficier de tout l’accompagnement dont ils ont besoin, tout en conservant une vie “comme à la maison”. Ils seront hébergés dans seize maisonnées partagées, disposant de chambres spacieuses permettant de conserver leur intimité.

Lien social et développement des facultés cognitives sont au centre du projet

L'aspect communautaire est au cœur du projet, avec de nombreux services dans le village. Médiathèque, supérette, salon de coiffure, centre d’activités manuelles, restaurant, auditorium, salle de sport mais aussi sentiers de balade, mini-potager et ferme partagée constitueront des lieux d’échange et permettront aux résidents de conserver une vraie autonomie.

Toutes ces activités ne sont pas proposées par hasard. Outre l’ambition d’améliorer la qualité de vie des malades, elles permettront aussi de stimuler leurs capacités cognitives et ainsi de ralentir la progression de la maladie. Elles visent aussi à maintenir un lien entre ce centre thérapeutique et la ville, entre les malades et leurs proches, puisque cet espace sécurisé sera ouvert au public.

Lien social et développement des facultés cognitives sont au centre du projet

©ArchiGraphi

120 soignants travailleront dans le Village Alzheimer

Bien sûr, les soins de santé n’ont pas été oubliés. Le Village Alzheimer dispose notamment d’une infirmerie, une pharmacie, une salle de kiné et une salle de consultation, avec de nombreux soignants sur place. Mais ici, pas de blouse blanche, les symboles médicaux ont été supprimés.

Ce futur village est aussi associé à la création de 120 emplois. La plateforme pour postuler a été ouverte au mois de mai, mais les équipes avaient déjà reçu près de 600 candidatures spontanées avant cette date - preuve que le concept intéresse. Un jury pluridisciplinaire a reçu un certain nombre de candidats au mois de septembre, pendant une phase d’entretiens de deux semaines.

“Nous recherchons des vocations”

“On se réjouit que des gens de tous horizons aient autant envie de travailler au Village Alzheimer. Il faut voir ce qu’on a reçu, comme courriers… ce sont des déclarations professionnelles ! Et ça tombe bien, car nous recherchons des vocations. Ce ne sera pas simple de travailler auprès de cette population de 120 personnes qui vit avec une maladie dégénérative”, indiquait Paul Carrère, vice-président du Conseil départemental en charge des affaires sociales, à nos confrères de Sud Ouest au mois de mai.

La procédure d’admission au Village est ouverte depuis le 15 novembre

En ce qui concerne les malades, la procédure d’admission au Village Landais Alzheimer est ouverte depuis le 15 novembre. Les inscriptions se font en ligne, par le biais de la plateforme ViaTrajectoire, qui vise à simplifier les démarches.

Depuis janvier 2017, plus de 600 personnes ont déjà contacté les équipes pour connaître les conditions d’admission. Pascale Lasserre-Sergent, la directrice du Village, précise qu’elles suivront “une approche individuelle et globale”, et non des “règles fermées”. “On tiendra compte des dimensions médicale, psychologique et sociale, sans qu’un facteur prédomine par rapport aux deux autres”.

À l’ouverture du Village, la totalité des 120 résidents devrait être installée en dix jours. “Cette rapidité est un parti-pris pour faire immédiatement ressentir aux résidents l’atmosphère d’un village et ainsi faciliter la mise en place des rythmes de vie de chacun”, souligne Paul Carrère.

La procédure d’admission au Village est ouverte depuis le 15 novembre

©ArchiGraphi / Sebastien-Zambon

Un protocole scientifique d’évaluation sur cinq ans

Véritable accompagnement centré sur la personne plutôt que sur la prise en charge médicamenteuse, cette expérimentation va être suivie de près. Un protocole scientifique d’évaluation sur cinq ans permettra notamment de vérifier la pertinence des méthodes employées et les bienfaits d’une telle structure sur les patients comme pour les soignants et les bénévoles. Si les résultats sont encourageants, d’autres villages similaires pourraient voir le jour, ailleurs en France.

Les initiateurs du projet espèrent aussi que les autres établissements de santé pourront puiser l’inspiration dans ce lieu innovant, et adopter de nouveaux modèles de prise en charge. Le Village accueillera également un Centre Ressources pour la recherche associant spécialistes français de la maladie d’Alzheimer et formation des professionnels de la santé.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.