Sommaire

Alzheimer : un diagnostic trop tardif

Alzheimer : un diagnostic trop tardif Parce que les lésions cérébrales de la maladie d’Alzheimer se développent insidieusement et très progressivement, on estime qu’aujourd’hui seule la moitié des patients touchés sont identifiés. Le diagnostic est fait en moyenne après 2,5 à 3 ans d’évolution et même plus tard chez les patients de moins de 65 ans pour lesquels la maladie est rarement soupçonnée. L’Inserm rappelle que selon une enquête européenne, le délai moyen s’écoulant entre les premiers symptômes et le diagnostic était de 24 mois en France, soit le délai le plus long après la Grande-Bretagne. Or, plus la maladie est diagnostiquée tardivement, plus elle est difficilement vécue et prise en charge. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à aller consulter votre médecin.

Sources

Inserm - Association France Alzheimer - La maladie d’Alzheimer pour les Nuls, Jacques Selmès et le Pr Christian Dérouesné, Editions First, 2009 - Alzheimer, Dr Michèle Micas, ed.Josette Lyon, 2008

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.