< Retour à l'article

Cuisiner

1/6
SUIVANTCuisiner© Istock

Cette activité quotidienne suppose de se lever et de se déplacer dans la cuisine, mais aussi d’utiliser sa mémoire, pour se rappeler des recettes, des gestes techniques, ainsi que de l’endroit où est rangé chaque ustensile. Déguster certains plats peut aussi raviver de vieux souvenirs. 

L’Alzheimer’s Society précise que cette activité est aussi bénéfique pour les personnes déjà malades. “Cuisiner avec une personne atteinte de démence contribue à lui donner un but et la faire se sentir utile, à booster sa confiance en elle et son estime d’elle-même, ainsi qu’à décupler son intérêt pour la nourriture et l’heure des repas”. Cela est donc recommandé, tant que le patient peut le faire sans danger. 

Sources

Household physical activity is positively associated with gray matter volume in older adults, BMC Geriatrics, 5 février 2021. 

Étude menée sur 716 hommes et femmes âgés de 70 à 80 ans, non-atteints de la maladie d’Alzheimer, publiée dans la revue Neurology en septembre 2021. 

Dementia: 3 household chores to halt the risk of Alzheimer’s, Express.co.uk, 21 septembre 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.