Le rhume des foins à la loupe

La rhinite saisonnière, que l'on appelle plus couramment rhume des foins, est une réaction allergique. Elle peut apparaître de janvier à septembre après une exposition à des allergènes naturels : les pollens. Les plus allergisants étant généralement les pollens légers ou anémophiles tels que ceux de l'aulne, du bouleau, du chêne, du cyprès, du frêne, du noisetier, du peuplier, du platane, du plantain et des graminées. Cette pollinose entraîne alors des symptômes semblables au rhume mais aussi des démangeaisons du nez et des yeux, un larmoiement et des chatouillements au niveau de la gorge. Pour y remédier, il peut être intéressant de miser le plus tôt possible et avec l'accord de son médecin sur un traitement du rhume des foins avec des huiles essentielles (estragon, lavande vraie, eucalyptus radié…) ou sur l'homéopathie.

Les différents traitements homéopathiques en cas de rhume des foins

Le traitement du rhume des foins peut évidemment s'effectuer à l'aide de remèdes homéopathiques spécifiques comme Allium cepa (éternuements, rhume, yeux brûlants…), Nux vomica (éternuements, écoulement nasal matinal, obstruction nasale nocturne…) et Arsenicum album (écoulement nasal brûlant, narines irritées…). Néanmoins si on devait retenir deux remèdes, il s'agirait des classiques Histaminum 9 CH et Poumon Histamine 9 CH, à raison de 5 granules deux fois par jour dès le début de la saison des allergies.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.