Allergie aux arachides : un premier médicament approuvé aux États-Unis !

Ecouter l'article :

Bonne nouvelle : le 31 janvier, la Food and Drug Administration a approuvé le premier médicament destiné aux allergies aux arachides aux États-Unis.

La Food and Drug Administration (FDA) a donné le feu vert à la commercialisation du Palforzia, un traitement qui permet de réduire les dangers d'une exposition aux arachides.

Arachides : le traitement permettrait d’augmenter la tolérance de l’organisme

D’après les chercheurs, le médicament Palforzia, fabriqué à partir de poudre d’arachides, permettrait d’habituer progressivement le système immunitaire aux arachides.

“Lorsqu'il est utilisé en conjonction avec l'évitement des arachides, Palforzia fournit une option de traitement approuvée par la FDA pour aider à réduire le risque de ces réactions allergiques chez les enfants allergiques aux arachides.”

Mais avant d’être distribué et validé sur le marché, un essai clinique de ce traitement a été effectué sur 372 enfants et adolescents allergiques.

Après avoir pris le traitement, 2/3 des enfants pouvaient tolérer la quantité de protéines d'arachides. La même chose était vraie pour seulement 4 % des participants qui n'avaient pas reçu le même régime.

Médicament Palforzia : des effets secondaires graves à prendre en compte

Le médicament, fabriqué par la société biopharmaceutique Aimmune Therapeutics basée à Brisbane, en Californie, pourrait fortement aider les enfants allergiques à tolérer le contact accidentel avec des arachides. Cela pourra les empêcher d’avoir une réaction grave, voire mortelle.

Le traitement, présent sous forme de poudre d’arachides et conditionné dans des gélules colorées, s’utilise facilement : il suffit de vider la poudre des capsules dans une petite quantité de nourriture semi-solide - comme une compote de pommes ou un yaourt.

Cependant, il est important de souligner qu’il peut entraîner de graves effets secondaires : douleurs abdominales, vomissements, nausées, picotements dans la bouche, démangeaisons, toux, écoulement nasal, irritation, oppression de la gorge, respiration sifflante et même anaphylaxie (ou choc anaphylactique).

La FDA exige d’ailleurs “que les prestataires de soins de santé qui prescrivent Palforzia - et les établissements de santé qui dispensent et administrent Palforzia - soient informés du risque d'anaphylaxie associé à son utilisation”.

Ce traitement doit donc être pris sous surveillance médicale et il ne doit pas être administré aux personnes souffrant d'asthme. Par ailleurs, il ne peut pas être utilisé pour le traitement d'urgence des réactions allergiques, comme le choc anaphylactique.

Bon à savoir : le traitement pourra être administré chez tous les individus âgés de 4 à 17 ans avec un diagnostic confirmé d'allergie aux arachides. Bien évidemment, les personnes doivent continuer à éviter les arachides dans leur alimentation.

Allergie aux arachides : quels produits éviter ?

L'arachide est le deuxième allergène le plus important en France et fait partie des 14 allergènes prioritaires en Europe.

Comme toute allergie, elle est à prendre très au sérieux car l'ingestion d'arachides, même à l'état de traces, peut provoquer un choc anaphylactique et entraîner la mort. Un régime spécial, visant à éviter strictement tous les aliments contenant de l'arachide, doit être suivi de près. Voici la liste des produits à éviter absolument en cas d'allergie :

  • Arachide
  • Beurre d'arachide
  • Cacahuète et beurre de cacahuète
  • Farine d'arachide
  • Huile d'arachide
  • Noix de mandelona (arachide transformée)
  • Noix artificielles
  • Protéines végétales d'arachides
  • Protéines végétales hydrolysées d'arachides
  • Mélanges de noix du commerce

Bon à savoir : le risque de contamination croisée entre les noix ou fruits à coques et les arachides est très élevé, car les arachides sont souvent manipulées et distribuées par les entreprises spécialisées dans les noix diverses. Il est donc conseillé d’éviter les noix et fruits à coques en mélange ou de s’informer adéquatement auprès du fabricant sur les risques potentiels.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.