Gorge qui gratte et toux grasse : un signe d'allergie ?

Publié le 27 Août 2018 à 13h00 par La Rédaction Médisite
La plupart des allergies ont pour point commun des symptômes relativement proches : gorge qui gratte, nez et yeux qui coulent, etc. Mais est-ce que gorge qui gratte et allergie sont forcément liées ? Et peut-on retrouver une gorge qui gratte et une toux grasse dans le cadre d’une allergie ?

6752031-inline-500x334.jpg© Istock

Gorge qui gratte et allergie

Les allergies ne se manifestent pas toutes par une toux. Si c’est le cas, il s’agit le plus souvent d’une toux sèche provoquée par l’irritation de l’arrière-gorge causée par le pollen, les acariens ou la poussière (par exemple) et/ou par la nécessité de respirer par la bouche si le nez est bouché. Dans certains cas, cette toux peut devenir grasse en cas d’accumulation de mucus dans les voies aériennes. Ce mucus est dû soit à la réaction du système immunitaire, soit à l’écoulement du mucus nasal au niveau de l’arrière-gorge. Ainsi, il est rare d’observer simultanément une toux qui démange (toux d’irritation ou toux sèche) et une toux grasse. Il s’agit davantage de deux états successifs.

Déterminer si la gorge qui gratte est due à une allergie

Il n’est pas toujours évident de savoir si la gorge qui gratte (s’il s’agit d’une toux sèche) est due à une allergie ou non. Il faut pour cela se fier aux symptômes annexes tels que le nez qui coule, les yeux irrités, etc. pour déterminer s’il s’agit d’une allergie. De plus, les allergies saisonnières surviendront à une période précise de l’année, ce qui vous permettra de faire le lien entre les deux. Inversement, si les maux de gorge ne s’accompagnent d’aucun symptôme annexe, il y a fort à parier que l’irritation de la gorge n'est pas d’origine allergique.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X