Allergie au gluten : les effets sur l'organisme

L’allergie au gluten fait partie, avec l’intolérance au lactose, des allergies alimentaires parmi les plus fréquentes. Il faut toutefois différencier allergie au gluten et intolérance au gluten. Alors, quelle est la différence entre les deux ? Laquelle de ces deux formes d’allergie impose un régime sans gluten strict ?

Publicité

vignette-focus-500x332.jpg© Istock

Comprendre l’intolérance au gluten

Le gluten est susceptible de causer des troubles intestinaux et de déboucher sur une maladie cœliaque qu’on appelle aussi intolérance au gluten. Néanmoins, il s’agit d’un abus de langage, puisque ce n’est pas directement le gluten qui est responsable, mais plutôt le système immunitaire qui déclenche une réaction auto-immune qui, elle, est due à l’ingestion de gluten. Il s’agit d’une maladie chronique qui s’observe chez certaines personnes prédisposées génétiquement. En revanche, l’allergie au gluten n’est pas chronique : les réactions surviennent immédiatement après avoir consommé du gluten (qui est donc un allergène dans ce cas) et disparaissent rapidement.

Publicité
Publicité

Régime sans gluten

Le gluten se retrouve dans de très nombreux aliments. Cela est notamment dû au fait qu’il est présent dans le blé, de sorte qu’on le trouve dans le pain, les biscottes, les biscuits, les viennoiseries, les pâtes, etc. Par ailleurs, il est utilisé pour donner une texture moelleuse aux aliments, ce qui explique qu’il soit intégré dans des plats industriels ou encore dans des sauces pour leur donner du liant. Il doit pourtant être banni de l’alimentation des personnes qui souffrent d’intolérance au gluten sévère. Dans le cas contraire, les conséquences peuvent être graves avec une altération de la digestion et une incapacité à absorber les nutriments (protéines, graisses, etc.), les vitamines et les minéraux. Cela peut donc mener à une véritable dénutrition.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X