Allergie au soleil : la lucite estivale

La lucite estivale n’est rien d’autre qu’une d’allergie au soleil. Il s’agit d’une allergie relativement fréquente puisque près d'une personne sur cinq est concernée, et plus particulièrement les femmes ayant entre 25 et 35 ans. La lucite estivale bénigne (la plus courante) n’a rien à voir avec un coup de soleil, et il ne s’agit pas non plus une forme d’allergie à la chaleur.

Publicité

vignette-focus-500x333.jpg© Istock

Caractéristiques des allergies au soleil

La lucite estivale est une allergie au soleil qui se manifeste dans les 12 à 72 heures suivant une exposition au soleil particulièrement intense et prolongée (ce qui explique qu’on l’observe surtout en été, d’où son nom). En effet, après plusieurs semaines voire plusieurs mois sans soleil, une exposition brutale et intense aux UVA peut entraîner cette réaction allergique. Attention, des séances d’UV dans une cabine de bronzage peuvent avoir le même effet.

Publicité
Publicité

Symptômes des allergies au soleil

Les allergies au soleil se traduisent par l’apparition de petits boutons rouges ou rosés sur les zones du corps ayant été exposées au soleil. Ainsi, la réaction allergique s’observe généralement au niveau du décolleté, des bras, du haut du dos, des épaules et des membres inférieurs. Le visage, lui, n’est habituellement pas concerné (il est constamment exposé au soleil, même en hiver). Les boutons, quelque peu surélevés, démangent de façon importante, mais ils disparaîtront spontanément avec l’apparition du bronzage (en une dizaine de jours). Attention, les lucites ont tendance à revenir chaque année, chaque épisode se faisant plus grave que le précédent avec une apparition plus précoce, une guérison plus longue, sur des surfaces de plus en plus étendues, etc.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X