Allergie aux acariens : symptômes, traitements, que faire pour les éviter ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLes acariens se nichent par milliers dans les habitations et la literie et sont à l’origine d’allergie fréquentes, avec nez qui coule, toux chronique… Des mesures d’hygiène sont à respecter pour s’en débarrasser.
illustration médicale 3d - acarien de la poussière typiqueIstock

Définition : qu'est-ce qu'un acarien ?

Il existe près de 50 000 espèces d’acariens répertoriées, mais la diversité réelle du groupe est probablement supérieure au million d'espèces. La variété de leurs modes de vie (habitat, niche écologique, mode d'alimentation…) est sans égale chez les Arachnides. Parmi les plus connus, figurent les tiques, le sarcopte responsable de la gale, le varroa parasite des abeilles, les acariens des poussières (Dermatophagoides pteronyssinus, par exemple) susceptibles de provoquer des allergies chez certaines personnes, ou encore les aoûtats.

Ils peuvent être microscopiques, ne mesurant que quelques dizaines de micromètres. Les plus gros ne dépassent pas 2 centimètres.  De nombreux acariens vivent librement dans le sol ou l'eau, mais ils ont  développé une grande diversité de relations avec d'autres êtres vivants, animaux ou végétaux : il existe en particulier un grand nombre d'espèces parasites, pathogènes pour les plantes, les animaux ou les êtres humains.

Où et quand trouver les acariens ?

L’automne et l’hiver sont des périodes de l’année où l’humidité et la chaleur à l’intérieur des maisons constituent un climat idéal pour la prolifération des acariens. Ils se multiplient à une très grande vitesse et s’agrippent fortement grâce à leurs griffes dans les draps, les matelas, les peluches, les rideaux, les tapis, les moquettes et les meubles. Dans un climat froid, ils deviennent inertes, mais ne meurent pas, c’est pourquoi il est important de respecter des mesures d’hygiène pour s’en débarrasser. 

Où et quand trouver les acariens ?© Adobe Stock

Des chiffres 

On dénombre plus de 50 000 variétés d'acariens, les plus courantes dans la poussière de maison sont le dermatophagoides pteronissimus et le dermatophagoides farine, pratiquement absents au-dessus de 1 800 mètres d'altitude.

Ils se nourrissent de débris de peau, de morceaux de cheveux, de poils et d'ongles. Une quantité de 0,25 gramme de squame alimente plusieurs millions d'acariens pendant une durée de 3 mois.  Un gramme de poussière peut à ce titre contenir 2000 à 10000 acariens. Un matelas peut par exemple contenir 2 millions d'acariens.  Une femelle pond 20 à 80 œufs devenant adultes au bout de 3 mois.

Les déclencheurs les plus fréquents de rhinite allergique de l’enfant sont les pollens de graminées, les poils de chat, ainsi que les acariens : des animaux microscopiques qui affectionnent les endroits sombres et humides, et qui sont présents dans la poussière, la literie ou encore les tissus. Au cours des trente dernières années, la fréquence de cette allergie respiratoire a été multipliée par quatre, affectant désormais plus de 25 % de la population en France

Quels sont les symptômes de l'allergie aux acariens ?

Un Français sur quatre est victime d’allergies respiratoires qui sont très fréquemment provoquées par les acariens présents dans la maison. Ces allergies touchent également fréquemment les enfants. Les symptômes d’une allergie aux acariens sont :

  • des éternuements répétitifs ;
  • le nez qui coule ou qui est bouché, ;
  • des picotements des yeux et de la gorge ;
  • une fatigue intense ;
  • de l’eczéma plus ou moins diffus ;
  • des troubles du sommeil.

Les allergies sont principalement dues aux protéines présentes dans les déjections des acariens et à leurs cadavres dans la poussière. 

Combien de temps dure une allergie aux acariens ?

Les allergies aux acariens sont chroniques, elles durent toute l’année et persistent plusieurs années, tant que la personne est exposée.

Qui, quand consulter ?

Lorsque les symptômes des allergies aux acariens apparaissent, il est recommandé de consulter un médecin allergologue qui pratiquera les tests nécessaires pour confirmer le diagnostic et envisagera une éventuelle désensibilisation.

Quel est le risque de complications allergiques ?

Allergie croisée

Une personne allergique aux acariens peut développer des réactions allergiques à d’autres allergènes comme les crustacés, les crevettes ou lors d’un contact avec des blattes.

Allergie aux acariens et asthme

L’allergie aux acariens peut aggraver un asthme pré-existant, provoquant parfois une errance diagnostique sur cette aggravation des symptômes de l’asthme.

Allergie aux acariens et gale

La gale humaine est une affection très contagieuse transmise par contact humain direct avec un acarien appelé Sarcoptes scabiei hominis. Elle est fréquente chez les personnes ayant une mauvaise hygiène corporelle.

Comment savoir si on est allergique aux acariens ?

Pour faire le diagnostic d’allergie aux acariens, l’allergologue pratique un prick test,  qui consiste à tester la réaction de la peau, à l'intérieur de l'avant-bras, au contact d'une toute petite quantité d'allergène. En cas d'allergie, un gonflement et une rougeur qui s'accompagne de démangeaisons peut survenir. Le test est considéré comme positif si le diamètre de l'induration est supérieur à 3 mm par rapport à un témoin négatif.

Quels traitements pour réduire les symptômes de l'allergie aux acariens ?

Les médicaments

Le traitement symptomatique de l’allergie aux acariens repose sur les médicaments anti-histaminiques et les corticoïdes locaux.

La désensibilisation

En administrant régulièrement à la personne allergique un ou plusieurs allergènes auquel(s) il est sensibilisé, on apprend progressivement à son système immunitaire à le tolérer et donc à diminuer les réactions. Ce traitement est réalisé par un médecin allergologue et se prolonge sur 3 à 5 années. Elle s'adresse aux personnes dont l’allergie est formellement identifiée et chez qui le traitement symptomatique est insuffisant ou mal toléré. Elle peut être proposée par voie sous-cutanée ou sublinguale.

Que faire pour éviter les allergies aux acariens ?

Les acaricides

Les acaricides sont des substances chimiques capables de détruire les œufs et les larves d'acariens. Ils existent sous forme d’aérosol, de poudre, de mousse ou de liquide et sont vendus en pharmacie.

Son application ne doit pas être faite par la personne allergique ou asthmatique, car le produit peut provoquer une réaction allergique.

Nettoyage de la maison

Pour éviter une prolifération des acariens, la poussière doit être enlevée 1 à 2 fois par semaine fois avec un chiffon humide. Il est recommandé de passer l'aspirateur sur les surfaces couvertes de moquette 1 à 2 fois par semaine, notamment sous le lit. Les tapis doivent être brossés et secoués à l'extérieur de la pièce. Le domicile doit être aéré quotidiennement, hiver comme été, pendant environ 30 à 60 minutes chaque jour.

Passer régulièrement l'aspirateur

L'aspirateur doit être passé deux à trois fois par semaine. Le filtre HEPA, présent sur certains aspirateurs, est à haute efficacité pour les particules allergéniques et permet de rejeter moins d'acariens dans la pièce. Une aspiration de 30 à 40 minutes élimine 20 % d'allergènes d'acariens.

Changer régulièrement le linge de maison

Les draps doivent être changés chaque semaine et lavés à la plus haute température possible c'est-à-dire à 60 degrés. Les oreillers et édredons doivent être idéalement choisis en matière synthétique pour éviter les plumes. Une housse anti acariens, enveloppant complètement le matelas peut être conseillée par le médecin. Il est aussi préférable d'éviter les moquettes, tentures, rideaux…

Ne pas surchauffer sa chambre

La température de la chambre doit se situer à 18 ou 19 degrés maximum avec une humidité de 50 à 60 % en évitant les radiateurs électriques soufflants. Préférer les sommiers à lattes et éviter les lits superposés.

Utiliser une housse anti acariens

Les housses anti-acariens enveloppant le matelas, les oreillers ou les couettes, sont hermétiques et diminuent le contact de la personne allergique avec les acariens. Ces housses sont lavables en machine à 60 degrés.

Choisir un bon matelas

Les matelas en latex naturel ou en mousse à mémoire de forme sont les plus adaptés aux personnes allergiques. Les matelas à ressorts sont à éviter.

Avoir recours à des huiles essentielles

Les huiles essentielles de lavande, de citron, de litsée citronnée, de romarin, d'eucalyptus radié, de fenouil ou de giroflée permettent de repousser les acariens. Elles peuvent être pulvérisées sur les surfaces à traiter à l’aide d’un spray contenant quelques gouttes d'huiles essentielles diluées dans de l'eau. 

Sites d’informations et associations

Des sites d’informations et des associations sur les allergies aux acariens sont consultables sur internet. Il s’agit :