Sommaire

Soja et bouffées de chaleur : attention danger !

Pourquoi le soja aurait-il des vertus contre les bouffées de chaleur ? Les avis sont partagés sur cette vertu. Pour le Dr Michel Roussel, médecin généraliste, phytothérapeute : Les isoflavones, "ces substances similaires aux oestrogènes compensent la chute hormonale qui survient au moment de la ménopause. Elles apaisent alors ses symptômes et notamment les bouffées de chaleur". Une étude française menée en 2002 sur 75 patientes souffrant de bouffées de chaleur a d’ailleurs montré que les cobayes prenant 70 mg/jour d'extrait d'isoflavones voyaient leurs bouffées de chaleur réduire de 61% après 16 semaines de traitement…

Mais l’Afssa reste nettement plus prudente quant aux bienfaits du soja sur les bouffées de chaleur. L’agence a conclu dans un rapport daté de mars 2005 que les études publiées à ce jour ne permettent pas d’établir, pour l’ensemble des femmes ménopausées, un effet des phytoestrogènes sur les bouffées de chaleur. Elle met par ailleurs en garde contre ses éventuels méfaits pour la santé et recommande la plus grande prudence avec les compléments alimentaires à base de cette plante qui pourraient s'avérer dangereux pour la santé.

Soja, des propriétés anti cholestérol prouvées !

Pourquoi le soja a-t-il des vertus anti cholestérol ? Le soja contient des isoflavones, substances appartenant à la famille des phytoestrogènes (hormones végétales) qui ont un effet positif sur le cholestérol, en particulier sur le "mauvais" cholestérol-LDL, et sur l'hypertension artérielle. Par ailleurs, leur action hypocholestérolémiante est associée à une inhibition de la formation de plaques d'athéromes (dépôts de graisses dans les veines) à l’origine de certains accidents vasculaires tels que les AVC (Accident vasculaire cérébral).

Plusieurs études ont prouvé le lien entre consommation de soja et baisse du taux de cholestérol. Dans un rapport de mars 2005, l'Afssa estime que les preuves scientifiques sont suffisantes pour déclarer que "les protéines de soja diminuent le cholestérol circulant (associé à une augmentation du risque cardiovasculaire) pour un apport de 33g par jour de protéines." Concrètement, cette quantité correspond à 100 grammes de graines de soja.

Sources

- Dr Michel Roussel, Les miracles du soja, éd. Alpen, 2005.

- (1) http://journals.lww.com/menopausejournal/Abstract/2002/09000/Effects_of_a_standardized_soy_extract_on_hot.5.aspx

- (2) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15798082?dopt=Abstract

- Dossier de l'Afssa sur les phytoestrogènes 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.