Rappel de fraises suite à la découverte d'un fruit piégé avec une aiguille

France Info rapporte, un retrait de fraise d'un supermarchés de Nouvelle-Zélande suite à la découverte d'une aiguille dans un fraise, un fait qui rappelle étrangement l'affaire de la centaine de fraises piégées en Australie. 

Publicité

Voilà une affaire qui froid dans le dos ! Selon FranceTv Info, la police de Nouvelle-Zélande aurait découvert une aiguille dans une fraise vendue dans un supermarché de la ville de Géraldine au sud du pays. Un événement qui s'était déjà produit et qui laisse penser aux autorités locales qu'il pourrait s'agir d'un acte volontaire. Toujours selon FranceTv Info, le propriétaire du magasin aurait annoncé le retrait de toutes les fraises de son magasin. Aucune information n'a été donnée sur la provenance des fruits et un porte-parole du ministère aurait indiqué qu'il n'y avait pas de "raison de penser que l'affaire puisse aller au-delà de cette unique découverte".

Plus de 100 cas de fraises piégées en Australie

Si les soupçons se tournent vers une origine criminelle c'est parce que les faits rappellent étrangement ceux de l'affaire qui a eu lieu à peine quelques mois avant en Australie. En septembre dernier, Ouest-France rapportait l'arrestation d'une femme de 50 ans qui travait dans une ferme suite à la découverte de plus d'une centaine de cas de fraises produites là où elle travaillait piégées avec des aiguilles à coudre. Un homme victime de douleurs à l'estomac avait même été hospitalisé après en avoir avalé une. Un autre cas avait également été signalé en Nouvelle-Zélande. Dans un communiqué, Jennifer Rowling, porte-parole de l'Association des producteurs de fraises du Queensland avait félicité les autorités de cette arrestation car l'affaire avait créée une crise chez les producteurs étant donné les multiples retraits dans les supermarchés qui avaient suivi.

Publicité
Publicité

Fraise : l'un des aliments les plus contaminés par les pesticides ?

Un rapport du Département de l'Agriculture des États-Unis (USDA) a montré que plus de 230 pesticides se trouveraient dans 70% des fruits et légumes cultivés de manière traditionnelle. Des résultats alarmants qui ont conduit les membres de l'association américaine Environmental Working Group (EWG) à créer une liste annuelle depuis 2004 contenant les fruits et légumes les plus contaminés. Sur le podium ? Les fraises et les épinards.

Pour établir cette liste, l'association EWG s'est basée sur le rapport du Département de l'Agriculture des États-Unis (USDA) ayant analysé 47 fruits et légumes. Les résultats ont montré que les avocats et le maïs seraient les moins contaminés par les pesticides alors que les fraises et les épinards présenteraient beaucoup de traces de produits chimiques.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X