Qu’est-ce que les oméga-3 ?

Les oméga-3 sont des lipides (c’est-à-dire des matières grasses) qui appartiennent à la famille des acides gras poly-insaturés, comme les oméga-6. On les nomme "acides gras essentiels" car ils ne sont pas fabriqués par le corps humain et nécessitent donc un apport extérieur.

On trouve les oméga-3 dans les poissons gras, la mâche, l’huile de colza et les oméga-6 dans l’huile de tournesol, de pépins de raisins, de noix, de maïs et le foie de morue. Les bénéfices des oméga-3 ont été reconnus dans les années 1970. On s’est tout d’abord rendu compte que les Esquimaux faisaient peu d’infarctus.

En se penchant de plus près sur leur alimentation, les chercheurs ont fait le lien entre celle-ci, riche en poissons, et leur risque réduit de maladies cardio-vasculaires.

Les vertus santé des oméga-3

Les oméga-3 assureraient une croissance normale et préviendraient le vieillissement. Il est aussi démontré qu’ils participent au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire. Ils contribuent à faire baisser le taux de cholestérol, améliorent la circulation sanguine et sont particulièrement appréciés pour leurs effets anti-inflammatoires et hypotenseurs.

De plus, certaines hormones qui agissent sur la tension artérielle sont synthétisées à partir de cet acide gras. Les vertus des oméga-3 sont donc nombreuses. Ils permettraient même de lutter contre la dépression, selon le Dr David Servan-Schreiber. C’est d’ailleurs son ouvrage Guérir (2003), qui les a remis au goût du jour. Ils rétabliraient l’équilibre psychique, en stabilisant les membranes du cerveau.

Où trouver des oméga-3 naturels ?

Le Dr Dominique Lanzmann, médecin nutritionniste et chercheuse dans le domaine des acides gras, recommande de suivre le régime crétois qui fait la part belle aux fruits et légumes.

Respectez les apports quotidiens recommandés en oméga-3 : 1,8 g pour madame et 2 g pour monsieur, soit l’équivalent de deux cuillères à soupe d’huile de colza par jour. Sachez que même chauffée, l’huile ne perd pas ses vertus en oméga-3. Attention, les aînés devront réduire leur dose à 1,5 g par jour. Cuisinez à l’huile de colza, mangez des choux, des légumes verts, du poisson (deux fois par semaine), de la salade et privilégiez la mâche.

Toutes les plantes vertes contiennent 200 mg d’oméga-3 pour 100 g, la mâche en contient 300 mg. Elle apporte à elle seule 16 % des apports nutritionnels conseillés.

Faut-il prendre les oméga-3 en gélules ?

"Les gélules sont sans effet secondaire sur la santé, affirme Claire Bertin, pharmacienne pour Isodis. Nos carences en oméga-3 sont telles que nous pouvons en consommer en grande quantité".

Le Dr Dominique Lanzmann estime, quant à elle, que trop d’oméga-3 nuit à la santé : "Le problème est l’équilibre entre oméga-3 et oméga-6 qui doit être toujours respecté. C’est le cas avec des oméga-3 naturels tandis que les gélules produisent l’effet inverse. Les oméga-3 en compléments alimentaires apportent des éléments très oxydables qui favorisent la production de radicaux libres."

Bilan des courses : rien ne prouve que les gélules d’huile de poisson ont un impact quelconque, positif ou non… Mais rien ne le dément non plus.

Vidéo : Cholestérol : top 3 des aliments qui le font baisser

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.